Avis sur la station d’Arêches-Beaufort
Avis sur la station d’Arêches-Beaufort

Avis sur la station d’Arêches-Beaufort

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Vacances de ski -
  5. Vacances au ski pour les débutants -
  6. Est-il plus facile d’apprendre à skier ou à faire du snowboard ? -
  7. Avis sur la station d’Arêches-Beaufort

Situation : Le Beaufortain, Alpes françaises

Arêches-Beaufort se trouve dans la vallée du Beaufortain, à proximité des Saisies et du domaine skiable sous-estimé de l’Espace Diamant. La proximité d’Albertville rend l’accès routier parmi les plus faciles des Alpes françaises.

Le ski se pratique sur des alpages enneigés, un atout pour ceux qui recherchent l’expérience d’un village de montagne traditionnel. Malgré des altitudes relativement modestes, le Beaufortain reçoit d’importantes chutes de neige.

Le domaine skiable

En fait, il y en a deux ? Arêches et Le Planay ? avec un accès facile depuis leurs villages respectifs. Le télésiège du Grand Mont, au départ d’Arêches, mène à l’Espace Première Trace du plateau du Cuvy. (Un second télésiège, suivi de trois téléskis, permet d’atteindre le col de la Forclaz (2320 m). Le terrain comprend deux pistes de ski/boardercross : le  » Bovocross  » de style olympique, d’une longueur de 900 m, et le  » Woodcross « , légèrement plus bas et plus familial. Pour s’initier au hors-piste, il y a aussi l’itinéraire permanent de ski de randonnée  » Trace Rouge « , classé rouge.

La télécabine Le Bois, qui relie les deux domaines skiables du Planay et du Grand Mont, est une nouveauté bienvenue dans le domaine d’Arêches.

Les deux télésièges du Planay permettent d’accéder plus rapidement au terrain situé sous le col des Combettes (2130 m), où le téléski des Combettes, très raide, est à éviter si l’on ne souhaite pas skier les pistes de Belle Etoile et de Légette, classées en rouge. Si vous décidez de le faire, il vous restera les pistes rouges du Pas des Vaches et du Piapolay (plus trois noires). Reds (plus trois Blacks) pour vous divertir. Les intermédiaires, quant à eux, peuvent profiter de croisières bleues de haut en bas.

Les deux régions sont reliées par les « Perches » rouges du Cuvy au Planay, et par le « Boulevard de Liaison » bleu entre le Planay et Arèches. Il y a deux restaurants de montagne, ainsi qu’une aire de pique-nique en altitude juste en dessous du col des Combettes. En fin de journée, le retour du Planay au parking d’Arèches est une croisière facile dans la vallée. Il est également possible de prendre une courte navette en bus.

Située dans une région d’une beauté exceptionnelle, il n’est pas surprenant qu’Arêches-Beaufort ait pris des mesures pour protéger son environnement naturel et sa faune.

  • Depuis plus de 10 ans, les remontées mécaniques et l’enneigement du domaine skiable d’Arêches fonctionnent exclusivement à l’énergie électrique renouvelable.
  • La station bénéficie d’un enneigement naturel exceptionnel qui permet de limiter la production de neige. Cependant, un placement judicieux des enneigeurs et un suivi des consommations d’eau et d’énergie permettent à la station d’assurer l’enneigement au moment voulu.
  • Un plan de damage optimal permet de réduire les heures de fonctionnement des machines et donc la consommation de carburant. Les chauffeurs ont été formés à l’éco-conduite pour économiser le carburant.
  • L’eau destinée à l’enneigement provient de la retenue de Roselend (partenariat avec EDF) et est entièrement gravitaire. La neige de culture est produite sans additif, elle n’est donc qu’un mélange d’eau et d’air.

Les particuliers ont également la possibilité de réduire leur impact sur l’environnement lors d’un séjour au ski à Arêches-Beaufort.

  • Le domaine skiable a mis en place un système de gestion des déchets et encourage vivement les skieurs à jouer leur rôle dans la réduction des déchets. Chaque printemps, une collecte de déchets est organisée sur les pistes.
  • Pour limiter l’utilisation des voitures, le domaine skiable a mis en place des casiers à skis chauffés afin que les skieurs puissent laisser leur matériel au pied des pistes et utiliser les navettes gratuites sans s’encombrer de skis, de bâtons et de chaussures.
  • Il existe également des réductions sur les forfaits de ski pour le covoiturage avec des réductions de 10% à 33% sur le prix d’une carte journalière.

La station de ski

Arêches est un village authentique et traditionnel qui dispose d’un grand parking, à quelques pas du télésiège du Grand Mont qui dessert la zone novice du Cuvy. Plus loin sur la route de la vallée se trouve Le Planay, un village de ski modeste dont l’atmosphère conviviale et l’espace sécurisé réservé aux enfants en font un bon point de départ pour les jeunes familles.

Bien que le Planay ait l’air plus construit, il jouit de la même authenticité intacte de la délicieuse vallée alpine abritée et dispose de son propre « Espace Première Trace ». (« Première Trace ») pour les novices.

En tant que village actif toute l’année, Arêches dispose de commerces locaux indépendants, notamment de magasins de location de skis et de plusieurs restaurants dans la rue principale – tout ce dont vous aurez besoin pendant votre séjour, en fait.

Si ce n’est pas le cas, la ville voisine de Beaufort-sur-Odon possède un centre historique intéressant ainsi qu’un plus grand choix de magasins et de restaurants. La coopérative laitière locale qui produit le célèbre fromage de Beaufort propose des visites de la zone de production et vend des fromages régionaux à des prix imbattables.

Informations sur la station

Arêches-Beaufort est une station Famille Plus

Famille Plus est un label national attribué aux destinations touristiques offrant un accueil et des services adaptés aux familles et aux enfants.

Voir les informations pratiques ci-dessous pour des suggestions d’hébergement.

Pourquoi skier à Arêches-Beaufort ?

Le terrain varié et bien entretenu comprend des pistes étonnamment raides mais larges qui permettent d’améliorer la condition physique et la confiance en soi, ainsi que des pistes plus douces pour les intermédiaires et les novices. Les familles apprécieront les installations destinées aux jeunes apprenants dans les zones de l’Espace Première Trace. Les snowboarders disposent de zones de freestyle et de boardercross, si les longs téléskis ne viennent pas gâcher le plaisir.

Les skieurs de niveau intermédiaire devraient trouver suffisamment de variété et de défis pour plusieurs jours, après quoi la tentation sera forte d’aller explorer la richesse du terrain offert dans l’Espace Diamant tout proche.

Enfin, près de 38 km de pistes de ski de fond sont à découvrir. La neige exceptionnelle et la beauté du Beaufortain font d’Arêches un paradis pour le ski de randonnée et le freeride.

Les non-skieurs, quant à eux, peuvent passer quelques heures au soleil ou partir pour une balade en raquettes dans les bois depuis le plateau ensoleillé du Cuvy (au sommet du télésiège du Grand Mont). De nombreuses activités guidées sont proposées pour sortir des sentiers battus et découvrir la beauté sauvage de la montagne. Les plus intrépides pourront s’adonner à la luge, aux pistes de Yooner ou à l’escalade sur glace.

Snowboarding

De quoi divertir les jeunes skieurs et planchistes avec 2 snowparks et un big-air bag.

2 parcs à neige

3 Snowboarder Cross

Ski de fond

Des pistes au milieu de paysages magnifiques pour tous les niveaux, y compris une nouvelle piste pro black.

38 km de pistes de ski de fond et de ski nordique

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • De nouveaux logements offrant un meilleur choix pour les familles.
  • Authentique village de montagne.
  • Zones d’écoles de ski accessibles.
  • Un record d’enneigement remarquable.
  • Atmosphère conviviale et accueillante.
  • Arêches-Beaufort est une station Famille Plus avec de nombreuses possibilités de divertissement pour les jeunes skieurs et planchistes.

Inconvénients

  • Terrain local relativement compact.
  • Trop de téléskis pour certains, notamment les snowboarders.

Nos conseils

  • Une journée passée à explorer l’Espace Diamant en passant par les Saisies élargira les possibilités et vous ouvrira les yeux sur l’excellent ski offert dans le Beaufortain et le Val d’Arly.

Aperçu : Arêches-Beaufort

En arrivant par la sortie Albertville de l’autoroute Lyon-Genève, vous pénétrez dans le Beaufortain. Mais prenez la route, comme nous l’avons fait, depuis Les Saisies et Hauteluce, et vous aurez en prime une vue plongeante sur la vallée profonde qui s’étend devant vous. Après le Val d’Arly, le Beaufortain semble plus profond et plus mystérieux. Mais passez un peu de temps ici et vous découvrirez que la population locale est tout aussi accueillante que le domaine skiable. Une grande partie de ce dernier est situé sur des alpages à l’extrémité opposée de la vallée des Saisies, de Hauteluce et des Contamines, et au-delà des villages historiques de Beaufort et d’Arêches. Le domaine skiable d’Arêches-Beaufort ne connaît pas de trafic de transit indésirable ? chaque hiver, d’importantes chutes de neige font en sorte que la route s’arrête ici, plutôt que de remonter vers le lac de Roselend.

En skiant à Arêches-Beaufort, vous renouez avec l’esprit essentiel de la montagne, et de plus en plus de skieurs découvrent que c’est finalement ce qu’ils recherchaient.

Ski au pied du Col de la Forclaz

Nous commençons notre première journée de ski en prenant le télésiège du Grand Mont jusqu’au Cuvy (1710 m), puis en transférant sur le télésiège des Bonnets Rouges. Plus haut, il faut prendre les téléskis, qui culminent au Col de la Forclaz (2320 m). La récompense, sans surprise, est que plus on monte, plus la qualité de la neige s’améliore. Les vues sont fantastiques, avec en point d’orgue l’incontournable sommet du Mont Blanc (4810 m), dont la présence toute proche explique les chutes de neige exceptionnelles du Beaufortain. De là-haut, il y a la possibilité d’un dénivelé combiné de plus de 1000 m pendant la descente vers notre point de départ, mais pour l’instant, nous prenons le temps de nous orienter et de profiter du soleil d’hiver sur quelques pistes exploratoires douces en dessous du Col de la Forclaz. Ici, la neige est bien tassée, mais elle devrait être rechargée pendant la nuit.

Le lendemain matin, la situation est radicalement différente. Même au fond de la vallée, la neige fraîche qui a déferlé pendant la nuit est aussi épaisse que le silence neigeux qui nous est désormais familier. La visibilité est également réduite, ce qui déplace notre attention des efforts de déneigement de nos voisins les plus proches au fond de la vallée vers les montagnes environnantes, et vers l’endroit exact où nos skis pourraient nous emmener aujourd’hui.

Le domaine skiable d’Arêches-Beaufort au-dessus du Planay

Cette fois-ci, nous nous rendons au bout de la vallée, au Planay, un second domaine skiable accessible par bonnes conditions de neige (comme aujourd’hui, si les conditions sont suffisamment stables) via une piste classée rouge qui descend du Cuvy. Après avoir emprunté la route la plus directe, nous nous garons sous le télésiège à grande vitesse du Piapolay, qui nous emmène à travers les arbres jusqu’aux Arolles (1908 m). Si le premier après-midi de ski s’est déroulé principalement sur des pistes bleues rassurantes, ici les choses sont nettement plus raides, les pistes en dessous du Col des Combettes (2130 m), par exemple, étant principalement classées rouges. Pour y accéder, vous avez le choix entre le téléski de la Grand Combe et le télésiège des Combettes.

Nous prenons le fauteuil et découvrons qu’il n’y a rien de sinistre là-haut, ce qui en fait probablement le meilleur endroit que vous puissiez trouver pour passer des bleus aux rouges. Par ailleurs, la piste bleue de la Grand Combe est désormais parfaitement reliée à ses homologues inférieures, le Papillon et l’Echarté, pour créer une croisière panoramique mémorable jusqu’au fond de la vallée, avec un impressionnant dénivelé cumulé de 930 m.

Pour l’instant, nous avons l’intention de rester en altitude. C’est une véritable expérience de dépaysement, avec l’assurance d’un retour abrité à travers la ligne des arbres si les conditions se détériorent.

Heureusement pour nous, ce n’est pas le cas, et nous passons une matinée mémorable à dévaler la montagne pour faire de nouvelles descentes, puis à remonter pour refaire la même chose. Parfois, quand la neige est aussi bonne, c’est tout ce qu’il faut ? et comme nous le découvrons, il est possible d’incorporer quelques variations divertissantes en cours de route. Mieux encore, le calme de la basse saison et de la basse pression nous donne l’impression de skier sur notre propre montagne. Si seulement.

Lorsque le jeu doit enfin se terminer, nous redescendons au parking de La Planay sur la piste de liaison du Boulevard de Liaison qui nous emmène doucement et très vite à travers un charmant assortiment de chalets anciens, de rangées de ruches et d’autres caractéristiques intemporelles des communautés montagnardes en activité. C’est l’antidote parfait pour tous ceux qui recherchent un environnement plus naturel que les pistes plus fréquemment tracées des grands domaines skiables au nom plus familier. En skiant à Arêches-Beaufort, vous renouez vraiment avec l’esprit essentiel de la montagne, et de plus en plus de skieurs découvrent qu’après tout, c’est exactement ce qu’ils recherchaient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *