La transhumance du Couserans
La transhumance du Couserans

La transhumance du Couserans

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Vacances de ski -
  5. Vacances de ski en groupe -
  6. Meilleures stations de ski pour les groupes -
  7. La transhumance du Couserans

Célébration d’une tradition montagnarde séculaire dans les Pyrénées françaises.

La culture et le patrimoine sont au cœur même de la société française, et nulle part ailleurs plus que dans les montagnes des Pyrénées, au sud-ouest de la France. Ici, des traditions intemporelles continuent d’être célébrées et sont maintenues en vie par des groupes de personnes dévouées qui sont déterminées à ce que les modes de vie de leurs ancêtres ne tombent pas dans l’oubli. La Transhumance est l’une de ces traditions.

Les Bethmalais exécutent des danses traditionnelles et chantent des chansons évocatrices et sincères en dialecte occitan local, des chansons qui ont été transmises de génération en génération.

Qu’est-ce que la transhumance ?

Profondément ancré dans le mode de vie montagnard, la transhumance est le nom donné à une tradition qui remonte à l’époque médiévale et qui consiste à déplacer le bétail (bovins, ovins et chevaux) entre leurs maisons d’hiver dans les vallées et les pâturages de haute montagne connus sous le nom de festives où ils passent les mois d’été.

Chaque année, au début du mois de juin, dans le Couserans (Ariège Pyrénées), les communautés villageoises, qui n’ont pas froid aux yeux, célèbrent la transhumance en organisant une grande fête à laquelle tout le monde est convié. Quelle meilleure façon de mettre en valeur la culture qui unit ces communautés et de faire connaître leurs chants et leurs danses traditionnels, ainsi que leurs plats, à un public plus large !

Célébration de la transhumance

Aujourd’hui, le public a l’occasion unique de découvrir cette culture profondément enracinée. Dans le village de Seix, par exemple, vous assisterez à des défilés de chanteurs, de danseurs et de musiciens traditionnels et vous verrez les éleveurs faire défiler leurs animaux dans les rues du village.

Mais ce n’est pas tout. Les visiteurs ont la possibilité d’accompagner les troupeaux de moutons, de bovins et de chevaux depuis les vallées jusqu’aux estives. Sur réservation, les amateurs de chevaux auront même la possibilité de monter l’un des chevaux de race locale « Mérens » jusqu’aux pâturages d’altitude, et de prendre part à une expérience qui se déroule dans cette région depuis des siècles.

Participez au festin

Après une journée bien remplie en selle ou à pied, vous serez récompensé par un repas traditionnel servi à votre arrivée aux estives. L’agneau local aura été dépecé puis braisé lentement avec des légumes cultivés localement, et sera servi accompagné de morceaux de pain fraîchement cuit. Pour accompagner le repas, de grandes quantités de vin rouge produit dans l’Ariège sont naturellement servies.de rigueur. La croustade aux pommes qui suit est une autre spécialité locale : une pâte feuilletée fondante remplie de purée de pommes ou de myrtilles récoltées localement.

La langue occitane

Dans la vallée de Bethmale, dans le Couserans, les chants et les danses traditionnels vont de pair avec la transhumance. Un groupe de personnes de la région, les « Bethmalais », assure l’animation de l’événement. Ils exécutent des danses traditionnelles et chantent des chansons évocatrices et sincères en dialecte occitan local, des chansons qui ont été transmises de génération en génération et qu’ils s’engagent à maintenir en vie.

Les chanteurs sont accompagnés par des instruments de musique traditionnels tels que le hautbois, un curieux instrument à anche ressemblant à la clarinette et fabriqué en buis, avec des éléments façonnés en os ou en bois de cerf. L’accordéon diatonique à boutons est l’autre instrument qui fait partie intégrante de la musique.

Costumes locaux colorés

Mais ce sont les costumes traditionnels portés par les chanteurs et les danseurs qui attirent l’attention. Les éléments les plus frappants sont les sabots ornés, fabriqués par l’un des derniers sabotiers traditionnels de la région. Ses ateliers sont ouverts au public et des visites peuvent être organisées.

Tous les vêtements aux couleurs vives sont fabriqués à la main à partir de matériaux disponibles dans la vallée, comme ils l’ont toujours été. La laine des moutons locaux est cardée et filée avant d’être teinte avec des colorants naturels issus de plantes et de légumes. Le seul article qui n’est pas fabriqué localement est le ruban, qui a toujours été apporté par des commerçants étrangers.

Quand voir la transhumance

La transhumance d’été est l’un des événements les plus importants du calendrier culturel des Pyrénées ariégeoises. Elle offre l’occasion de découvrir de première main la culture et les traditions qui sont au cœur même des communautés montagnardes de la région. Venez nous rejoindre au début du mois de juin pour vous en convaincre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *