Avis sur la station de Valloire
Avis sur la station de Valloire

Avis sur la station de Valloire

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Sécurité en montagne -
  5. Coups de soleil et cécité des neiges -
  6. Avis sur la station de Valloire

Situation : Vallée de la Maurienne, Savoie, Alpes françaises

Ski étendu dans trois vallées au-dessus de la Maurienne et à côté du légendaire Col du Galibier.

L’accès routier se fait par Grenoble, d’où une autoroute traverse la vallée à vive allure.

Transferts faciles depuis les vols Chambéry Savoie Mont Blanc & Grenoble, ou depuis les trains TGV de Paris à St Michel de Maurienne.

Le domaine skiable

Répartie sur trois vallées, la région offre des possibilités de ski étendues pour tous les niveaux. Parmi les points forts, citons les longues croisières panoramiques sur fond bleu qui commencent en altitude et se terminent au milieu des forêts de pins. Vous pouvez même suivre le cours d’une rivière. Il faut parfois un peu de temps pour s’y habituer, ce qui, bien sûr, fait partie de l’attrait de la région.

La liaison entre les deux versants du domaine skiable est assez simple, grâce à un choix de deux remontées mécaniques : le télésiège débrayable des Inversins, à l’extrémité supérieure de la vallée, et le télésiège de l’Arméra, qui atteint Valmeinier 1500 en traversant une gorge profonde en une seule travée d’une vertigineuse beauté.

Un autre atout est l’offre de descentes en catégorie verte depuis des sommets comme le Gros Crey (2594 m), qui permet aux skieurs moins expérimentés de profiter des sensations du haut de la montagne.

La nouveauté pour l’hiver 2019/20 est le remplacement de 2 anciens télésièges par un nouveau télésiège débrayable 6 places appelé Montissot qui monte sur les secteurs du Grand Plateau et du Château Ripaille. Il y a aussi une nouvelle piste bleue appelée Primevère qui dépose les skieurs du Grand Plateau pour le retour vers les secteurs de Brive et Séa, ou comme début d’une longue croisière bleue pittoresque. Sur le versant Valmeinier du domaine skiable, le nouveau télésiège de la Sandonière emmène les skieurs jusqu’à un nouveau point culminant à 2750 m d’altitude.

La station de ski

Valloire, à 1430 m d’altitude, a tout le charme et l’histoire d’une communauté de travail traditionnelle. L’ambiance y est conviviale et l’effervescence règne après la fermeture des remontées mécaniques, notamment lors des concours internationaux annuels de sculpture sur glace.

Au-dessus du village principal de Sétaz, sur la route menant au col du Galibier, se trouvent d’autres centres d’hébergement autour du Moulin Benjamin et des Verneys, tandis que dans la direction opposée (vers le col du Télégraphe) se trouve Le Hameau. Tous sont desservis par des navettes, bien que les centres situés du côté du Galibier disposent de télésièges pour accéder au ski. Une navette rapide à six places a permis d’éliminer les files d’attente qui sévissaient autrefois aux Verneys.

La station de ski de Valmeinier est composée de deux villages, situés à 1500 m d’altitude (la Ville Dessus) et 1800 m, et d’un troisième développement (Gros Crey) situé à peu près à mi-chemin entre les deux. Il n’est pas surprenant que les sites plus élevés, construits à cet effet et situés bien au-dessus de la limite des arbres, soient un peu à l’écart. Ils se trouvent cependant au cœur du domaine skiable et sont accessibles skis aux pieds, bien que Gros-Crey soit desservi par une seule piste classée verte.

Pourquoi skier à Valloire ?

Les jeunes indépendants et les skieurs familiaux soucieux de leur budget adorent cet endroit, et nous comprenons pourquoi. Les familles françaises plus âgées aussi.

Il n’est pas obsédé par la sophistication, mais se concentre davantage sur le ski – ce que nous saluons – avec beaucoup de variété et d’opportunités de faire du vrai kilométrage avec vos skis.

D’un autre côté, vous pouvez vous détendre sur des pistes douces et pittoresques à travers les forêts ou simplement passer du temps en compagnie de gens détendus. C’est très convivial et on sent que de nombreuses familles reviennent ici année après année. En résumé, c’est un endroit où il fait bon vivre.

Snowboarding

Offre différentes zones d’amusement en fonction des capacités, plus Easy Park et Animal Safari pour les apprenants et les jeunes. Grand sac gonflable.

1 Snowparks

1 Snowboarder Cross

1 demi-lune

Ski de fond

Accès gratuit à trois pistes entretenues.

Pistes de ski de fond et de ski nordique de 10 km

Handiski…

  • Forfait de ski à moitié prix pour les personnes handicapées à 80 % ou plus (preuve requise)
  • Accès handicapés à la télécabine du Pontet (dépose-minute et rampe d’accès à l’ascenseur)
  • Les écoles de ski ESF et ESI (matériel inclus) proposent un enseignement spécialisé.
  • La centrale de réservation peut vous conseiller sur les possibilités d’hébergement tel que +33(0)4 79 59 00 22 ou www.resavalloire.com.

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • Terrain étendu pour les intermédiaires et pistes de retour en douceur pour les novices.
  • Nombreux terrains de ski sécurisés, activités et événements destinés aux familles.
  • Piste gratuite pour débutants à Verneys et piste bleue de 1,7 km pour les familles avec aires de pique-nique.
  • 70 % du domaine skiable est situé au-dessus de 2000 m d’altitude.
  • Pistes inférieures abritées par des arbres.
  • Le Skipass donne droit à une journée dans n’importe quelle autre station de ski de Maurienne ou à Val Thorens dans les Trois Vallées via Orelle (avec supplément).
  • Il existe de nombreuses possibilités d’hébergement pour tous les budgets.
  • Valloire est un village sympathique et traditionnel, accueillant en toutes saisons.
  • Bus de ski gratuits et fréquents.

Inconvénients

  • Se déplacer dans cette vaste zone peut être déroutant pour les nouveaux arrivants.
  • Les zones plus élevées et plus exposées peuvent perdre leur couverture neigeuse en cas de vents violents.
  • Une route d’accès longue et sinueuse peut nécessiter des chaînes à neige ou des pneus neige.

Nos conseils

  • Trouvez la paix et la solitude en skiant plus loin de Valloire, en vous dirigeant vers Valmeinier.
  • Visitez Valloire pendant les remarquables concours internationaux de sculpture sur glace ou sur neige qui ont lieu chaque année en janvier. Consultez le site web de Valloire pour plus de détails.

Vue d’ensemble : Valloire

Pour se rendre à Valloire, il faut emprunter la longue route sinueuse du col du Télégraphe, l’une des ascensions classiques les plus éprouvantes du Tour de France, alors que ceux qui se rendent à Valmeinier prennent le départ un peu plus tôt. D’ordinaire, nous prenons cela à bras-le-corps, mais après les chutes de neige de la nuit, nous risquons d’être malchanceux en arrivant avant que les choses aient dégelé et se soient un peu adoucies, en particulier pendant la période de changement du samedi, qui est très chargée. Il n’est pas surprenant que la police locale soit passée maître dans l’art de faire avancer les choses et qu’elle contrôle chaque véhicule qui s’approche de la partie supérieure de l’itinéraire. L’accès par temps de neige nécessite un équipement spécial, c’est-à-dire des chaînes ou des pneus neige. Comme nous avons un 4×4 avec ces derniers, nous sommes autorisés à passer sans plus attendre.

Une fois le col franchi, la première vue des toits enneigés de Valloire, joyeusement éclairés par le pâle soleil matinal, suggère que nous sommes arrivés au bon endroit au bon moment. Le cœur du vieux village est en effervescence, un nouvel afflux de visiteurs se frayant un chemin tandis que les habitués retrouvent de vieux amis. L’Armera est une longue croisière panoramique de couleur bleue qui, après de nouvelles chutes de neige, fait vraiment rêver. Elle nous fait descendre à travers la forêt jusqu’au sensationnel télésiège d’Armera, qui enjambe une gorge profonde à l’extrémité inférieure de la vallée. C’est un véritable tour de piste, avec un test de vertige gratuit pour plus de divertissement.

Il y a plus de neige pendant la nuit, ce qui nous donne un aperçu de notre séjour, et nous posons les premières traces ici le lendemain, dans le genre de paysage de conte de fées que nous ne choisirions pas seulement pour nos cartes de Noël, mais aussi pour notre ski idéal. La télécabine de la Setaz nous transporte en douceur jusqu’au terrain intermédiaire situé en dessous de La Setaz-des-Prés (2538 m), un endroit très fréquenté, en particulier le dimanche matin, lorsque les skieurs locaux viennent grossir les rangs sur les pistes. Heureusement, les choses sont beaucoup plus calmes dans la vallée voisine. Dans les jours qui suivent, nous découvrons que le fait de prendre la télécabine du Crêt de la Brive à la place nous permettra de nous éloigner davantage du terrain situé juste au-dessus du village. Pour l’instant, nous continuons à emprunter le télésiège de Montissot, ce qui nous permet d’admirer le paysage sauvage dans lequel nous évoluons de manière hypnotique.

Au sommet (2220 m), nous nous dirigeons paresseusement vers la remontée mécanique de Brive 2, qui nous permet d’atteindre Le Crey du Quart (2534 m). A partir d’ici, nous sommes dans le secteur de Valmeinier, le village construit à cet effet devenant enfin visible dans son emplacement sensationnel à la tête de la prochaine vallée qui s’étend sous nos pieds. Nous décidons d’aller voir la vallée de plus près et d’emprunter le Grapil, l’un des sentiers bleus qui serpentent le long de la vallée. Cela ne se passe pas aussi bien que prévu – le sentier n’est pas trop raide, mais sur une section étroite et glacée à mi-parcours, nous rencontrons de nombreuses petites pierres, qu’il est impossible d’éviter. Résultat : quelques égratignures malvenues sur nos skis. Quelques minutes plus tard, nous tombons sur un chalet-restaurant situé juste à côté de la piste, qui propose des plats chauds et une vue imprenable sur Valmeinier 1800. C’est le moment idéal.

Nouvelles chutes de neige fraîche à Valloire

Après une pause revigorante, nous retournons à Valloire et prenons le temps de nous familiariser avec le plan des pistes. Le lendemain, nous sommes récompensés par un magnifique ski soutenu que nous ne sommes pas prêts d’oublier et qui nous ramènera ici un jour ou l’autre. Pour l’instant, nous prenons la télécabine du Crêt de la Brive et le télésiège Brive 2 directement sur la crête du Crey du Quart et nous empruntons Armera, une longue croisière panoramique en pente bleue qui, après des chutes de neige fraîche, fait vraiment rêver. Il nous fait descendre à travers la forêt jusqu’au sensationnel télésiège d’Armera, qui enjambe une gorge profonde à l’extrémité inférieure de la vallée. C’est un véritable tour de force, avec un test de vertige gratuit pour plus de divertissement. Une fois le télésiège traversé, nous passons un peu de temps sur les pistes rouges et bleues du Gros Crey, avant de retourner à Valloire pour rencontrer Christophe, un moniteur de ski de l’ESF qui nous fera découvrir les secteurs de Valloire et de Valmeinier.

Il n’y a rien de tel que de skier avec quelqu’un qui connaît le terrain depuis l’enfance pour accélérer le processus de découverte d’un nouveau domaine skiable. Sans avoir besoin de nous guider, nous suivons simplement ses traces élégamment taillées avant de nous reposer sur le serein téléski qui monte au Grand Plateau. Ce rite de passage un peu sédentaire ouvre quelques possibilités intéressantes, dont Combe Orsière, un long et exaltant swoop qui s’accroche au flanc de la vallée de Neuvache, au-dessus d’une rivière qui coule doucement. Ici, c’est un autre monde.

Et c’est ainsi que cela continue, une après-midi de ski bien remplie qui nous ramène à Valloire juste au moment où les remontées mécaniques s’apprêtent à fermer. Christophe, un vrai pro, nous a montré des choses que nous aurions probablement manquées autrement, et quelque part en chemin nous avons commencé à partager son amour évident pour cet endroit.

Retour pour plus d’informations

La région n’a jamais été du genre à se reposer sur ses lauriers et, depuis notre visite, elle a continué à investir massivement dans l’infrastructure des remontées mécaniques et dans d’autres améliorations. Nous n’avons pas besoin de beaucoup d’encouragement pour revenir ici, donc lorsque nous nous trouvons à proximité en Haute Maurienne, nous sautons sur l’occasion de revisiter Valloire et de mettre à jour nos impressions. Les villages ressemblent beaucoup à ceux dont nous nous souvenons, Valmeinier paraissant même plus attrayant depuis la suppression du parking à étages disgracieux et profondément mal aimé qui a été pendant plusieurs années une tache gênante dans le paysage.

Choisir sa base : Valloire ou Valmeinier ?

Valloire est une communauté de travail qui vit toute l’année, avec un sentiment de solidité et une atmosphère accueillante sans prétention. Cela explique pourquoi elle est si appréciée des familles françaises, qui reviennent chaque saison pour skier avec de vieux amis.

Valmeinier a l’air d’avoir été construite pour l’occasion, mais il s’agit en fait d’un groupe de hameaux agricoles qui se sont tournés vers l’exploitation de l’anthracite ; le nom signifie  » vallée des mineurs « . Aujourd’hui, c’est une station de ski accessible à tous, parfaite pour ceux qui veulent skier en toute tranquillité.

Pendant ce temps, à Valloire, les choses s’améliorent également aux Verneys, où les fréquentes files d’attente pour le lent télésiège fixe à trois places ont été éliminées d’un seul coup par un télésiège rapide à six places. Le retour est également devenu beaucoup plus facile, avec le remplacement de deux téléskis difficiles et d’un fauteuil deux places de l’autre côté de la crête par une autre nouvelle remontée à grande vitesse, le six places Cornaford.

Comme nous le découvrons, il s’agit d’un trajet impressionnant, avec une montée rapide de 1,6 km jusqu’à 2310 m, pour un choix de pistes rouges et bleues sur les deux faces de la montagne, ainsi que quelques longues descentes noires jusqu’à la base du télésiège. La plus longue des deux « Dahu » semble intéressante, mais elle est fermée pendant notre bref séjour.

Au lieu de cela, nous faisons une croisière plus tranquille sur la Sétaz bleue pour profiter de vues spectaculaires et pour voir les résultats de certains des nombreux autres travaux de remodelage subtils qui ont été appliqués au tracé des pistes. Ici et là, les résultats sont évidents, ailleurs moins, mais tout cela contribue à un environnement de ski plus sûr, avec une visibilité grandement améliorée aux points de passage. Il y a également une nouvelle signalisation claire et élégante, ce que nous apprécions car les choses n’étaient pas toujours instinctives lors de notre dernière visite.

Vous vous souviendrez que nous avions déjà développé un faible pour le ski à Valloire, estimant que, comme d’autres domaines skiables de Maurienne, il méritait vraiment d’être plus largement apprécié. Aujourd’hui, c’est encore mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *