Avis sur la station des Contamines
Avis sur la station des Contamines

Avis sur la station des Contamines

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Vacances de ski -
  5. Vacances au ski pour les débutants -
  6. Où skier et faire du snowboard -
  7. Avis sur la station des Contamines

Situation : Massif du Mont-Blanc, Savoie, Alpes françaises

Le village est situé entre la vallée de Chamonix et le Val d’Arly, mais contrairement à Saint Gervais et Megève, les Contamines sont épargnées par le trafic de transit, puisque la route s’arrête à l’extrémité de la vallée.

L’accès routier depuis Saint Gervais est cependant assez simple, sans ascensions montagneuses pénibles.

L’emplacement est impressionnant, le Mont-Blanc tout proche offrant un spectacle visuel et des chutes de neige abondantes, tandis que dans la vallée voisine se trouvent Hauteluce et le Beaufortain.

Le domaine skiable

Deux télécabines convergent vers Etape 1470, d’où l’on prend soit un télésiège pour skier une sélection de terrains bordés d’arbres (pour les skieurs compétents, cela signifie jusqu’au fond de la vallée), soit une télécabine jusqu’à Signal 1900. Ici, vous trouverez des pistes pour tous les niveaux, y compris les novices. Les amateurs de ski de croisière en catégorie bleue disposent d’une bonne sélection de pistes assez longues, y compris quelques descentes panoramiques dans le secteur de Hauteluce.

Ce sont les skieurs les plus compétents qui peuvent apprécier l’étendue de ce que les Contamines offrent. Le classement en rouge reflète davantage la raideur de la pente que quelque chose de trop intimidant – et il est souvent possible de changer d’avis en cours de route et de passer en bleu. Pour une expérience plus éprouvante, prenez le téléski jusqu’au Veleray 2450 pour une descente vivifiante à 1577 m sur le Rebans en pente noire.

La station de ski

Le vieux village est d’une authenticité séduisante et conserve une ligne d’horizon rassurante et terre-à-terre. Les Contamines-Montjoie accueillent des visiteurs depuis l’ouverture du premier hôtel en 1900 et ont fondé leur club de ski onze ans plus tard. Le style chalet domine toujours, les grands ensembles d’appartements n’apparaissant que plus près de la télécabine de Montjoie (ce qui est pratique). Il y a également un nombre limité d’hôtels sur la montagne à Etape 1470. Les navettes autour de la vallée sont gratuites.

Informations sur la station

Les Contamines est une station Famille Plus

Famille Plus est un label national attribué aux destinations touristiques offrant un accueil et des services adaptés aux familles et aux enfants.

Pourquoi skier aux Contamines ?

Des skieurs confiants qui apprécient la pureté d’un environnement montagneux naturel et un cadre spectaculaire pour leur expérience de ski. La station est conviviale et, bien qu’elle soit située au cœur du Massif du Mont-Blanc, elle a l’avantage d’être un peu à l’écart. C’est pourquoi, si vous souhaitez profiter pleinement du forfait Evasion Mont-Blanc, vous devrez prévoir des transferts par la route au début et à la fin de chaque journée. Mais si vous êtes heureux de rester sur place et d’explorer le terrain en profondeur, vous ne serez pas déçu. Malgré l’image, les zones d’initiation douce et le choix d’écoles de ski (qui proposent des moniteurs anglophones) rendent l’apprentissage tout à fait possible, et il y a beaucoup de possibilités pour les intermédiaires…

Ski de fond

Pistes de ski de fond damées pour les styles classique et skating dans la région spectaculaire et sauvage de Notre Dame de la Gorge.

25 km de pistes de ski de fond et de ski nordique

Handiski…

  • L’ESF Les Contamines dispose d’un dualski et d’un moniteur formé. Ils restent flexibles et peuvent travailler avec les domaines skiables voisins pour répondre aux demandes. Contactez l’ESF via son site Internet.

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • Un cadre dramatique, loin de tout.
  • La plus haute réserve naturelle de France et le seul espace protégé du massif du Mont-Blanc.
  • Quelques pentes difficiles mais sûres pour prendre confiance en soi.
  • Le secteur de Hauteluce ajoute de la variété et un kilométrage supplémentaire qui en vaut la peine.
  • Système de levage performant.
  • Parking gratuit et pratique.
  • Un sentiment de village accueillant et chaleureux.

Inconvénients

  • Des zones de débutants rassurantes, mais un terrain relativement limité pour les skieurs de niveau intermédiaire.
  • Il peut y avoir du vent ici, et la liaison Hautluce est assez exposée…
  • Pas de liaison par ascenseur avec St Gervais/Megève – il faut prendre le bus ou conduire.

Nos conseils

  • La télécabine de La Gorge offre un grand nombre de places de stationnement et une montée plus rapide que celle de Montjoie.

Vue d’ensemble : Les Contamines

Les prévisions météorologiques ne sont pas très encourageantes lorsque nous partons pour les Contamines, mais nous avons tellement entendu parler de cet endroit depuis si longtemps que nous n’allons pas laisser passer l’occasion de skier enfin ici. Le trajet depuis notre base de Combloux s’avère peu dramatique, contrairement au paysage qui nous accueille lors de la dernière montée vers le village. Nous résistons normalement à l’utilisation de mots tels que « mignon » pour décrire les villages de ski, mais dans ce cas, il est impossible d’échapper au fait que c’est ce à quoi il ressemble et ce que l’on ressent lors de la première rencontre. À en juger par l’église baroque magnifiquement restaurée qui se dresse à l’horizon, il s’agit également d’une communauté montagnarde vivante et active, chargée d’histoire. Pour l’instant, nous poursuivons notre route, poussés par le désir d’atteindre le domaine skiable et de faire ce que nous pouvons avant qu’une dépression ne vienne mettre un terme à notre séjour. Tout cela donne un aperçu alléchant de ce que cet endroit peut offrir aux skieurs qui ont le désir et l’imagination d’essayer quelque chose d’un peu différent de ce qui se fait habituellement.

Aller vers le haut

Nous n’avons aucun problème pour nous garer à La Gorge, et nous prenons bientôt la télécabine pour une montée raide à travers la forêt jusqu’à Etape 1470. Depuis le sommet, une piste de retour en pente rouge descend à travers les arbres jusqu’à la base du télésiège, mais nous passons dans une deuxième télécabine pour une montée plus douce jusqu’à Signal (1900m). Jusqu’à présent, il n’y a guère plus qu’une légère brise, mais nous savons que cela ne va pas durer, alors nous descendons à ski pour prendre le télésiège de la Roselette et monter voir comment fonctionne la liaison avec le secteur de Hauteluce. Au sommet, la brise s’est levée, mais le paysage qui s’offre à nous est encore plus époustouflant. Nous décidons donc de nous lancer dans le Choton, une croisière bleue raide mais large que nous suivons jusqu’à La Ruelle (1600m).

Le ski loin de tout aux Contamines

Tout au long de la descente, nous skions contre un vent de face puissant et glacial. Lorsque nous arrivons en bas, nous décidons de faire une pause chocolat-chaud, de nous dégeler et de profiter de la vue. Juste au-dessus de nous, dans la vallée, nous pouvons distinguer le barrage en forme de forteresse du lac de La Girotte, dont la surface gelée se trouvait bien en dessous lorsque nous avons quitté le col quelques minutes plus tôt. Dès que nous avons repris des forces, nous chaussons à nouveau nos skis et descendons tranquillement jusqu’au télésiège du Col. Dans de meilleures conditions, nous aurions continué jusqu’à Belleville 1200 pour un retour en télécabine, mais avec des nuages hostiles qui se dirigent rapidement vers nous, nous ne nous attardons pas avant de prendre le quadriplace à grande vitesse pour une remontée glaciaire jusqu’au Col du Joly. A 2000 mètres d’altitude, le vent souffle plus fort, et l’opérateur de la remontée mécanique de cet endroit isolé doit se douter que la journée sera courte pour lui et ses compagnons disséminés dans la montagne. De notre côté, nous sommes heureux d’avoir pu au moins voir un peu du secteur de Hauteluce, une zone que nous abordons habituellement par les Saisies, à l’autre bout du village. Le Beaufortain est un tableau par beau temps, mais comme la journée d’aujourd’hui l’a déjà prouvé, le sens de l’aventure du ski dans des conditions moins que parfaites apporte parfois ses propres récompenses.

Aiguille Croche

En redescendant du col, la visibilité va et vient, mais n’a pas encore décidé de s’arrêter. Prenant cela comme un bon présage, nous rejoignons le télésiège quatre places de la Jonction à sa station intermédiaire basse (la remontée fonctionne dans les deux sens) pour la première étape d’un trajet jusqu’à l’Aiguille Croche, le point culminant du domaine skiable à 2487 m d’altitude. La prochaine étape est le téléski des Tierces à quatre places, qui, croyez-le ou non, a remplacé un téléski de près de 2 km de long (à l’origine, une barre en T). En 1995, la nouvelle remontée a finalement ouvert ce domaine gratifiant aux skieurs intermédiaires, ainsi que le terrain le plus haut desservi par un télésiège fixe de quatre places.

Un terrain impressionnant

Au sommet, nous n’avons qu’un aperçu fugace de l’immensité qui nous entoure, mais c’est tout de même très impressionnant. Le vent soufflant de plus en plus fort, le téléski menant au Veleray (2450 m), terrain réservé aux Noirs, est fermé. Dans ces conditions, nous ne nous plaignons guère, et nous nous lançons dans une longue descente en rouge et bleu qui nous ramène à la station intermédiaire du téléski du Col. Cette fois-ci, nous prenons la direction opposée et nous nous dirigeons tranquillement vers le Signal (1900m).

Au sommet, il fait encore beau et on a l’impression d’être beaucoup moins exposé, mais des rafales de vent ont néanmoins fermé la télécabine qui longe une crête. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à emprunter la piste des Gentianes que nous avions prévu de skier pour explorer le ravin entre ici et l’Aiguille de Roselette, mais sur la douce croisière qui nous ramène à Etape 1470, nous savons que nous avons accumulé beaucoup de choses dans une matinée de ski très peu prometteuse.

Pendant la descente en télécabine jusqu’à La Gorge, nos joues sont brûlantes et nos mains picotent. Mais ce n’est rien comparé aux moments forts que nous repassons dans notre tête. Tout cela donne un aperçu alléchant de ce que les Contamines offrent aux skieurs qui ont l’envie et l’imagination d’essayer quelque chose d’un peu différent de ce qui se fait habituellement.

Evasion Mont-Blanc

Les Contamines-Montjoie font partie du domaine skiable Evasion Mont-Blanc qui comprend Megève, Saint Gervais, Saint Nicolas de Veroce et Combloux Le Giettaz.

Les Contamines ne sont pas reliées aux autres stations d’Evasion Mont-Blanc, donc si vous voulez profiter au maximum du forfait de ski Evasion Mont-Blanc, il est préférable que vous ayez votre propre moyen de transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *