Avis sur la station de Villard de Lans
Avis sur la station de Villard de Lans

Avis sur la station de Villard de Lans

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Vacances de ski -
  5. Vacances au ski à prix réduit -
  6. FAQ de dernière minute -
  7. Avis sur la station de Villard de Lans

Situation : Massif du Vercors, Isère, Alpes françaises

Situées au-dessus de Grenoble, au cœur du Parc Naturel Régional du Vercors, les autoroutes permettent un transfert rapide des vols économiques vers les aéroports de Grenoble et de Chambéry.

Le domaine skiable

La troisième plus ancienne station de ski de France offre 125 km de pistes variées, de 2050 m à 1143 m d’altitude. Le plan des pistes, de taille réduite, est trompeur : il y a de quoi faire, car le domaine regroupe le terrain de Villard de Lans et celui de la station voisine de Corrençon en Vercors.

Le ski entre les deux peut être addictif, en particulier par beau temps, ce qui arrive souvent ici entre les chutes de neige. L’autre chose que nous aimons dans le ski ici, c’est que de nombreuses pistes se trouvent dans des forêts de pins, plutôt que dans les habituels mélèzes et épicéas que l’on trouve plus au nord. Le résultat de cette combinaison enivrante est plus qu’un soupçon de Provence toute proche.

Ces pistes forestières vous rassurent également en cas de fortes chutes de neige ou d’autres périodes de visibilité réduite, en vous aidant à retrouver en toute sécurité une piste de retour ou une descente en télécabine. En fait, depuis le télémix du Clos de Balme, au-dessus de Corrençon, vous pouvez skier jusqu’à Villard de Lans Côte 2000. De là, il suffit d’une courte navette pour revenir au village principal.

Les débutants, quant à eux, bénéficient d’un accès rapide par télécabine directement au point de rassemblement de l’école de ski de l’ESF. Pour les plus jeunes, un espace Club Piou-Piou sécurisé et bien équipé permet d’accéder à des pistes douces de part et d’autre d’un snowpark.

La station de ski

Le vieux bourg de Villard de Lans plaira aux traditionalistes. Il n’est pas surprenant que sa proximité avec la ville de Grenoble en ait fait un lieu très prisé, comme en témoignent l’éventail et la qualité de ses boutiques et de ses restaurants.

Cela dit, elle conserve l’atmosphère amicale et terre-à-terre d’une communauté qui travaille toute l’année. Entrez dans un bar ou un restaurant et la plupart des personnes qui vous entourent seront des habitants de la région (y compris le propriétaire et le personnel). Il y a aussi un cinéma, des marchés hebdomadaires en plein air et même un magasin de poisson frais, ce qui est rare dans un village de montagne.

Ayant accueilli des visiteurs depuis bien plus longtemps que la plupart des domaines skiables, Villard de Lans sait comment les faire se sentir chez eux, et a récemment déménagé son Office du Tourisme dans le château du 18ème siècle récemment rénové de la ville, où ses services aux visiteurs peuvent continuer à se développer.

Il existe également des hébergements de qualité desservis par des navettes régulières et gratuites vers et depuis les remontées mécaniques du front de neige au village de ski Côte 2000, qui dispose de ses propres magasins et services.

Informations sur la station

Villard-de-Lans/Corrençon est une station Famille Plus

Famille Plus est un label national attribué aux destinations touristiques offrant un accueil et des services adaptés aux familles et aux enfants.

Pourquoi skier à Villard-de-Lans/Corrençon ?

Villard de Lans bénéficie du label Famille Plus, qui récompense l’excellence de son offre d’activités et de services à destination des familles, tout au long de l’année et pour toutes les générations.

Pour les skieurs et les snowboarders, il y a des zones sûres pour les débutants et des points de rencontre de l’école de ski ESF accessibles par des télécabines à grande vitesse, tandis que les intermédiaires trouveront de nombreuses pistes de croisière longues et bien entretenues sur des sentiers forestiers abrités.

Plus haut dans la montagne, on trouve des pistes rouges et noires plus techniques, un snowpark et quelques zones de slalom et de freeride.

Mais c’est peut-être pour les amoureux de la nature que l’attrait est le plus fort. Le paysage du Vercors est exceptionnel et, par beau temps, on a vraiment l’impression de se trouver dans un cadre privilégié aux portes de la Provence. Vous n’oublierez pas le ski ici.

Ski de fond

Site nordique du Haut Vercors

148 km de pistes de ski de fond et de ski nordique

Handiski…

  • Une liste détaillée des équipements autorisés et des remontées mécaniques accessibles est disponible sur le site internet du domaine skiable.
  • L’ESF Villard de Lans propose des cours de ski sur mesure et dispose d’un dualski et d’un tandem flex à réserver à l’avance.
  • Dépose facile à la télécabine de la Côte 2000 où il y a des toilettes publiques, un restaurant, un ESF et un point d’information.

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • Ski panoramique dans un cadre naturel magnifique et une ambiance provençale
  • Paquet domaine facile conçu pour les jeunes apprenants et les débutants
  • Forfait à petit prix donnant accès à 25 ha de domaine skiable sécurisé avec deux pistes vertes à Corrençon (Forêt et Prairie) équipées d’enneigement et reliées au domaine skiable principal pour une progression sur des pistes faciles.
  • Ski de fond étendu, avec des zones de débutants en pente douce
  • Le village d’origine est une communauté montagnarde accueillante tout au long de l’année.

Inconvénients

  • En raison de l’altitude relativement basse, il est préférable de garder un œil sur les webcams pour profiter des meilleures conditions d’enneigement.
  • La ligne d’horizon des années 70 de Côte 2000 semble un peu vieillotte aujourd’hui.

Nos conseils

  • Si vous êtes soucieux de l’éloignement social, le télésiège des Glovettes de la Côte 2000 est une alternative aux deux télécabines situées à proximité.
  • Prenez le temps de découvrir le terrain dans le secteur de Corrençon.
  • Skiez sur les pistes extérieures du domaine skiable combiné pour profiter du magnifique paysage.
  • Restez dans le village principal pour bénéficier d’un grand choix de services.
  • Visitez la Maison du Patrimoine pour découvrir l’histoire locale et la construction héroïque de la route de montagne qui a ouvert le Vercors aux skieurs et aux premiers touristes.

Aperçu : Villard-de-Lans/Corrençon

Le cadre du Vercors est magnifique à tout moment de l’année, et la promesse d’un ciel bleu entre les fortes chutes de neige de l’hiver place Villard de Lans Corrençon en haut de la liste de nos endroits préférés pour skier. Il ne nous était jamais venu à l’esprit de nous demander à quoi cela pouvait ressembler lorsque le ciel est plus troublé – mais c’est un miracle que nous ayons réussi à le skier cette fois-ci.

Nous n’aurions pas pu prévoir l’arrêt soudain de la saison 2019 de Covid-19 qui a suivi, mais nous savions que notre visite coïnciderait avec des prévisions météorologiques plutôt sombres. De l’autre côté de la vallée, aux 7 Laux, nous nous sommes faufilés avant l’arrivée de la dépression, mais sur la route menant à Villard de Lans, les nuages sombres s’accumulent de manière inquiétante. Comme prévu, les températures continuent de chuter, la pluie se transforme en neige et les équipes de damage des pistes ont de quoi s’occuper pendant la nuit.

Le soleil s’en va

Nous profitons donc au maximum du confort de notre appartement tout en essayant de ne pas penser à l’effet probable de la pluie sur la couverture neigeuse.

Le lendemain matin, la situation n’est guère meilleure, mais les températures chutent et la neige fraîche s’apprête à remplacer les précipitations. En attendant, nous nous mettons en mode touristique et nous nous familiarisons à nouveau avec le cœur du village.

Mais la pluie se transforme en neige

Comme prévu, les températures continuent de baisser pendant la nuit, la pluie se transforme en neige et les équipes de damage des pistes ont de quoi s’occuper.

Au lever du jour, la neige tombe encore régulièrement, mais en fin de matinée, la visibilité revient. Nous nous rendons donc à Côte 2000, garons la voiture et nous engouffrons dans la télécabine à grande vitesse des Glovettes, l’une des trois remontées mécaniques qui partent du front de neige.

Il fait sombre ici

A 1520 m d’altitude, la neige s’est un peu amincie, mais les nuages bas limitent la visibilité et un étrange silence plane sur la montagne. Nous prenons donc le télésiège du Refuge jusqu’à 1684 m pour une descente en douceur sur Chevreuil (bleu) à côté d’un snowpark actuellement déserté.

Malgré l’impression d’étrangeté qui se dégage de la pénombre, la qualité de la neige sous nos skis est rassurante. Nous montons donc sur le télésiège six places à grande vitesse du Grand Canyon jusqu’à 1920 m d’altitude, en espérant percer la couverture nuageuse.

Abri d’accueil sur les sentiers forestiers

Nous ne le faisons pas, mais la qualité de la neige est encore meilleure, et nous adoptons donc une approche mixte pour notre descente, en skiant entre deux pistes bleues jusqu’à la station supérieure de la télécabine de Côte 2000.

La visibilité ne nous permettant toujours pas d’avoir une vue d’ensemble, une piste boisée semble être une bonne idée, nous nous engageons donc à gauche sur la Salamandre (un autre bleu) qui nous mènera dans le secteur de Corrençon. Sans risque de se perdre entre les arbres, nous explorons le vaste réseau de pistes de ce côté de la montagne.

Au-dessus de Corrençon

Après avoir rejoint la Salamandre, nous redescendons progressivement vers la Côte 2000.

Le lendemain matin, le ciel est plus dégagé et nous remontons la montagne en entrant cette fois dans la forêt du Canyon (rouge). Le soleil ne reviendra peut-être pas avant quelques jours, mais le paysage est aussi sensationnel que dans nos souvenirs.

Pendant un certain temps, nous nous amusons au-dessus de la limite des arbres sur les pistes intermédiaires desservies par le télésiège du Belvédère, qui dépose les skieurs à 2050 m d’altitude.

Paysage, bonne neige et pistes spacieuses

Entre ici et Corrençon, il y a 900 m de dénivelé à apprécier, à travers un choix d’itinéraires pour différents niveaux.

Le soleil ne nous a pas suivis cette fois-ci, mais glisser sur de la neige fraîche au milieu de larges ravins rocheux et de pins du sud, sans qu’aucun autre skieur ne soit en vue, c’est addictif.

Nous pouvons maintenant dire que nous avons skié Villard de Lans Corrençon dans des conditions parfaites et moins parfaites, et que nous avons ainsi appris à mieux le connaître. Le verdict ? C’est toujours une histoire d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *