Avis sur la station d’Oz-en-Oisans
Avis sur la station d’Oz-en-Oisans

Avis sur la station d’Oz-en-Oisans

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Sécurité en montagne -
  5. Types de pistes -
  6. Avis sur la station d’Oz-en-Oisans

Situation : Grand Domaine de l’Alpe d’Huez, Savoie, Alpes françaises

Dans le massif des Grandes Rousses, au sud-est de Grenoble et accessible par les vols Lyon, Grenoble, Marseille et Nice (plus Cuneo et Turin).

Oz n’est pas l’endroit le plus visible sur la carte, mais il est situé juste à côté de la route de Bourg d’Oisans à Vaujany – des bases alternatives pour skier l’immense domaine de l’Alpe d’Huez.

Le domaine skiable

Les chutes de neige peuvent être importantes grâce à la présence de plusieurs hauts sommets entourant le domaine skiable de l’Alpe d’Huez Grand Domaine. Oz est relié directement par des remontées mécaniques à 250 km de terrain, avec quelque chose pour tous les niveaux de skieurs, bien que l’accent soit mis sur les intermédiaires détendus. Il y a également une zone pour débutants, sûre et abritée, juste à côté du village. Il est facile de parcourir une grande distance ici, avec de nombreuses pistes bleues de croisière, et si vous êtes prêt pour quelque chose de plus énergique, il y a aussi de sérieux dénivelés à offrir.

La liaison entre Oz-en-Oisans et Vaujany sera facilitée dès cet hiver 2021/2022 avec l’ajout du télémix du Clos Giraud qui combine fauteuils et télécabines – idéal en cas de mauvais temps ou pour les apprenants et les piétons. Le nouveau point de départ se trouve à Montfrais (1650 m), bien plus bas que l’ancienne station. L’arrivée se fait sur le plateau de l’Alpette 2050 au même niveau que la station intermédiaire du téléphérique du Dôme des Rousses.

Les amateurs de pistes noires peuvent s’attaquer à quelques longues pistes locales, notamment les descentes de Vaujany et de Villard Reculas, mais l’attraction principale, à partir du Pic Blanc (3330 m), est Sarenne, qui, avec ses 16 km, est la plus longue piste noire du monde.

La station de ski

Le village de ski de style chalet relativement récent (fondé à la fin des années 1980) est compact et présente une ligne d’horizon agréable et peu élevée. Mieux encore, le centre est parfaitement exempt de circulation, la neige étant damée pendant la nuit, ce qui vous permet de la traverser chaque matin pour vous rendre directement aux remontées mécaniques. Le seul inconvénient est que la situation dans la vallée profonde signifie qu’en hiver, le village est à l’ombre pendant une grande partie de la journée, de sorte que les gens n’ont pas tendance à rester à l’extérieur pendant des heures.après-skila socialisation.

Pourquoi skier à Oz-Vaujany ?

Les skieurs et les snowboarders qui recherchent une base abritée et alternative pour explorer les nombreux terrains damés au-dessus de l’Alpe d’Huez. C’est aussi un choix solide pour les familles avec des débutants, qui peuvent apprendre à côté du village pendant que leurs compagnons expérimentés montent à la montagne. S’il n’est pas très énergique, Oz plaira à tous ceux qui préfèrent un village propre, calme et compact. Oz offre un parking gratuit extérieur, bien qu’il y ait également un parking couvert à un prix raisonnable. Certains hébergements sont également accessibles skis aux pieds.

Avec l’arrivée de l’Eau d’Olle Express, Oz-en-Oisans sera un excellent point d’accès à Vaujany, à l’Alpe d’Huez et au reste du Grand Domaine. Les skieurs à la journée peuvent laisser leur voiture dans la vallée et prendre cette nouvelle télécabine de 10 places directement au pied des pistes.

Snowboarding

Ce n’est pas la meilleure base pour les pensionnaires.

1 Snowparks

Ski de fond

Deux circuits à 2100m, accès par téléphérique.

30 km de pistes de ski de fond et de ski nordique

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • Ski de grande montagne pour tous les niveaux.
  • Accès à 250 km de pistes de ski.
  • Village attrayant et sans circulation.
  • Parking ouvert gratuit (frais raisonnables pour les parkings couverts).
  • Conserve bien la couverture neigeuse.
  • Emplacement abrité.
  • Soirées de ski nocturne.

Inconvénients

  • La vallée profonde maintient le village à l’ombre pendant une grande partie de la journée.
  • L’absence de trafic signifie qu’il faut transporter des bagages aux deux extrémités des séjours.
  • Les pistes de retour sont assez raides (mais les skieurs moins confiants peuvent prendre la télécabine pour descendre).

Nos conseils

  • Skier sur des pistes de retour de catégorie rouge (pas beaucoup plus exigeantes que les bleues) dont le revêtement tient bien.

Vue d’ensemble : Oz-Vaujany

Jusqu’à présent, la seule image que nous ayons d’Oz-en-Oisans est celle d’une télécabine surplombant le village. Alors que nous quittons la route qui monte de Bourg d’Oisans et que nous serpentons dans la montagne, nous sommes plus qu’habituellement curieux de voir ce qui nous attend réellement à Oz. Quelques minutes plus tard, nous avons une partie de la réponse : un groupe de grands immeubles de style chalet apparaît au loin dans la brume froide du petit matin. À mesure que nous nous rapprochons, il n’y a plus d’indices jusqu’à ce que nous garions la voiture et commencions à transférer nos bagages, à ce moment-là nous sortons d’un grand ascenseur pour piétons et voyons devant nous une image inattendue. Un peu au-dessus de la station intermédiaire, la montée finit par s’adoucir et, au fur et à mesure que les choses s’ouvrent, nous avons de belles vues sur les chaînes de montagnes environnantes. Oz nous semble déjà bien loin.

Le ski au cœur d’Oz-en-Oisans

Comme à Avoriaz, les rues d’Oz sont couvertes de neige fraîchement damée, sauf qu’ici le style n’est pas celui d’un gratte-ciel, mais plutôt celui d’une boîte à chocolat – un plaisir pour les yeux, même si cela rend l’accès à notre appartement un peu difficile. Mais c’est un petit prix à payer pour la commodité d’être dans un endroit où l’on peut skier, ce dont nous nous rendons compte lorsque nous enfilons nos fixations et descendons au front-de-neige pour monter dans la télécabine de Poutran.

En fait, il s’agit de l’une des deux télécabines situées aux extrémités opposées du village. L’autre ascenseur permet d’accéder directement au secteur de l’Alpette (2050 m) que nous avons déjà exploré en téléphérique depuis Vaujany. Nous prenons donc Poutrans à la place, et nous nous détendons sur un trajet en douceur jusqu’à environ 2100 m, pour voir l’accès au terrain situé au-dessus de l’Alpe d’Huez. C’est une belle montée, avec une station intermédiaire qui offre la possibilité de descendre à ski jusqu’à l’hébergement situé à l’autre bout du village, ou de prendre l’autre télécabine. Un peu au-dessus de la station intermédiaire, la montée finit par s’adoucir et, au fur et à mesure que les choses s’ouvrent, on a de belles vues sur les chaînes de montagnes environnantes. Oz semble déjà bien loin.

Options de ski au départ d’Oz-en-Oisans

Depuis le point d’arrivée au sommet, plusieurs possibilités s’offrent à vous, la plus populaire étant de skier sur des pistes douces, bleues et vertes, qui descendent directement à l’Alpe d’Huez. Une autre option, moins facile, consiste à prendre le télésiège du Lièvre Blanc jusqu’au dessus du Plat des Marmottes (2300m) et de prendre une piste bleue, rouge ou noire pour redescendre à nouveau à l’Alpe d’Huez. Comme nous sommes limités par notre arrivée matinale à Oz et notre départ tardif, nous prenons simplement la piste bleue la plus proche et la plus directe pour explorer le village.

D’une certaine manière, « ville » semble plus approprié, étant donné l’échelle des choses ici. Si nous avions plus de temps, nous prendrions le télésiège qui remonte vers le secteur du Signal (2115 m), que nous avions contourné lors de la montée en télécabine depuis Oz. C’est le point d’arrivée d’un télésiège à grande vitesse qui monte depuis le village de Villard Reculas 1480. Il offre une sélection de pistes bleues, rouges et noires tout au long de la descente – l’option bleue étant satisfaisante par sa longueur.

En pente raide et profonde

Mais pour l’instant, il faudra attendre. Au lieu de cela, nous embarquons dans l’une des grandes cabines de 25 personnes du Grandes Rousses DMC (Double-Mono-Câble) jusqu’à 2700m. Pour la plupart des skieurs, il s’agit d’une étape essentielle dans l’ascension (réalisée en téléphérique) du sensationnel Pic Blanc (3330 m), un autre plaisir auquel nous devrons renoncer pour l’instant. Nous quittons le téléski à sa station intermédiaire, ce qui permet aux skieurs fatigués de prendre la télécabine de Poutran pour redescendre en douceur à Oz ou, dans notre cas, de skier quelques pistes de retour. Le terrain semblait étonnamment raide depuis la télécabine, et même si quelques sections du boulevard des Lutins, classé bleu, le sont certainement, il n’y a rien ici qui puisse décourager les skieurs de niveau intermédiaire. Notre itinéraire préféré pour descendre est la combinaison de Poutran et de l’Olmet, classée rouge (et donc moins fréquentée), dont la qualité de la neige reste excellente pour une heure aussi tardive de la journée. C’est aussi une démonstration éloquente du fait que la situation escarpée et profonde d’Oz lui permet de conserver son enneigement même lorsque les zones orientées au sud commencent à être en difficulté ailleurs.

Options de forfaits de ski

Les cols Oz-Vaujany sont parfaits pour l’apprentissage. Les débutants prendront rapidement confiance et pourraient ressentir le besoin d’explorer davantage après quelques jours.

Alpe d’Huez Grand Domaine comprend deux jours aux 2 Alpes et une journée dans chacune des stations de la Grande Galaxie : Serre Chevalier, Puy Saint Vincent, Montgenevre, Voie lactée italienne et 25% de réduction sur un forfait de remontées mécaniques à la Grave.

Tout forfait Grand Domaine de 6 jours ou plus donne droit à une visite gratuite de la piscine extérieure et de la patinoire, ainsi qu’à une activité au Centre sportif.

Ski de fond

Le lendemain, nous remontons avec une mission : skier Sarenne, la plus longue piste noire du monde, depuis le Pic Blanc (3330 m) jusqu’à la vallée entre l’Alpe d’Huez et Auris-en-Oisans, environ 16 km plus loin. Il faut le faire avant que le beau temps actuel ne soit remplacé par un front météorologique qui se rapproche à grands pas et qui va produire des chutes de neige vraiment épiques et fermer temporairement la piste. Nous pouvons dire que nous avons skié Sarenne comme prévu et que nous ne l’oublierons pas non plus, comme vous le lirez dans notre article sur la station de l’Alpe d’Huez. Nous avons apprécié notre séjour à Oz-en-Oisans, qui offre l’un des endroits les plus abrités pour accéder (très rapidement) à tout le ski de classe mondiale qui attend d’être découvert au-dessus de son voisin mondialement connu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *