Avis sur la station de La Clusaz
Avis sur la station de La Clusaz

Avis sur la station de La Clusaz

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Sécurité en montagne -
  5. Avalanches -
  6. Avis sur la station de La Clusaz

Situation : Massif des Aravis, Haute-Savoie, Alpes françaises

Proche d’Annecy et de Genève, d’où elle attire depuis longtemps un grand nombre de skieurs de loisir. Les transferts depuis l’aéroport de Genève sont rapides et c’est l’une des régions les plus proches pour les automobilistes britanniques.

Malgré une altitude relativement modeste, les chutes de neige ont tendance à être suffisamment fiables pour garantir de longues saisons.

Juste au-dessus du village se trouve le célèbre Col des Aravis (porte d’entrée du Val d’Arly) sur la Route des Grandes-Alpes, tandis que plus haut dans la vallée se trouve Le Grand Bornand, inclus dans le forfait des Aravis.

Le domaine skiable

  • Skiez au milieu de la nature dans les secteurs de Manigod et de Beauregard.
  • Pour un terrain plus difficile, dirigez-vous vers le Massif de Balme.

Les skieurs expérimentés opteront pour le forfait des Aravis, qui ajoute le Grand Bornand, relié par navette, au mélange, ainsi qu’un changement subtil de style et de paysage. Le ski à La Clusaz est étonnamment varié. Vous découvrirez une grande beauté naturelle sur les flancs boisés des secteurs de Manigod et de Beauregard (dont une grande partie est classée en catégorie bleue et constitue un bon point de départ pour la journée) et quelques pistes plus raides à proximité, dans les secteurs de l’Etale et de l’Aiguille. Les flancs du Massif de Balme, qui a accueilli des tentatives de record de vitesse en ski et dont la qualité de la neige se maintient bien plus tard dans la journée, sont plus difficiles, en termes de dénivelé. Une caractéristique particulièrement inspirée est l’existence de longues pistes de retour, classées de Vert à Noir, qui permettent aux skieurs de tous niveaux de terminer leur journée en beauté.

Au niveau des ascenseurs, le système fonctionne bien et les signes d’investissement sont assez clairs. Ici et là, cependant, vous rencontrerez encore un lien important desservi par un ascenseur lent, ce qui ne conviendra pas à tout le monde.

Quelques changements majeurs depuis l’hiver 2017/18 : le télésiège du Crêt du Merle est passé en débrayable 6 places avec une nouvelle gare de départ comprenant la billetterie, le club des sports, les casiers à skis et une rampe d’accès sur le front de neige pour les personnes à mobilité réduite.

La station de ski

  • Centre de village traditionnel avec hébergement de style chalet.
  • S’évader dans de petits villages plus isolés.

Bien qu’il soit loin d’être petit, le village principal a pris soin de préserver son aspect traditionnel savoyard. La ligne d’horizon est toujours dominée par le clocher du XVIIIe siècle de l’église Sainte-Foy, et une grande partie de l’hébergement des visiteurs se fait dans des chalets de montagne individuels. À la tombée de la nuit, le village prend des allures de tableau et les amateurs de vie nocturne ont l’embarras du choix, même si l’afflux de skieurs de jour peut créer des problèmes de circulation et encombrer les parkings publics (dont la plupart sont payants). Des navettes gratuites et fréquentes desservent les zones moins centrales du parc. Pour une option beaucoup plus simple dans un environnement magique, envisagez une base à l’écart de tout dans les régions de Manigod ou de Merdassier (et prévoyez des chaînes à neige si vous devez vous y rendre en voiture).

Informations sur la station

La Clusaz est une station Famille Plus

Famille Plus est un label national attribué aux destinations touristiques offrant un accueil et des services adaptés aux familles et aux enfants.

Pourquoi skier à La Clusaz ?

Pour tous les niveaux de skieurs, avec un attrait particulier pour ceux qui recherchent un caractère traditionnel, à la fois sur et en dehors de la montagne, sans compromettre l’expérience du ski. Les montagnes locales offrent un paysage de boîte de chocolat, tout en étant suffisamment grandes pour offrir des pistes étonnamment longues, ainsi que des pistes étonnamment raides. C’est un choix judicieux pour les groupes mixtes et ceux qui améliorent leurs compétences et leur condition physique. Les débutants disposent d’un espace sécurisé et autonome juste à côté de la télécabine de Beauregard, de l’autre côté de laquelle se trouve l’espace Jardin d’Enfants.

Snowboarding

Conçu pour 3 niveaux avec une bonne variété. Zone d’amusement familial.

1 Snowparks

1 Snowboarder Cross

Ski de fond

24 boucles et 7 km de liaison avec le Grand Bornand

86 km de pistes de ski de fond et de ski nordique

Handiski…

  • La Clusaz est une station Handiski désignée et offrira des conseils aux personnes qui prévoient de s’y rendre.
  • L’ESF dispose de moniteurs spécialisés, formés à l’accueil des personnes en situation de handicap, à mobilité réduite ou déficientes sensorielles. Le matériel est inclus dans le tarif des cours (tandem-ski, GMS, dual et uniski…) Contactez l’ESF au +33 (0)4 50 02 56 83 pour réserver du matériel et un moniteur.
  • Il y a un guide d’accès complet à La Clusaz (en format .pdf et en français) comprenant les détails de tous les services, hôtels, magasins, etc.

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • Ville alpine classique dans une situation incomparable.
  • Un terrain pour tous.
  • Family Fun Zone dans une zone sécurisée pour s’initier au freestyle.
  • Hébergement pour tous les budgets, y compris le secteur du luxe en expansion, dans un choix de cadres.
  • Une ambiance de fête si vous le souhaitez.
  • Une navette relie les autres stations des Aravis, Le Grand Bornand et Saint-Jean de Sixt.
  • L’un des trajets les plus courts pour ceux qui viennent du Royaume-Uni.
  • Transferts courts à partir des vols de Genève ou des liaisons ferroviaires TGV à Annecy.
  • Superbe destination pour un court séjour de ski.

Inconvénients

  • Ce n’est pas si élevé.
  • Le week-end, il y a beaucoup de circulation et de pression sur les parkings locaux (qui sont chers).

Nos conseils

  • Achetez votre forfait à l’avance pour éviter les files d’attente du dimanche matin créées par les skieurs de jour.
  • La neige dans le secteur de la Balme se maintient bien pour le ski d’après-midi au printemps.

Aperçu : La Clusaz

La dernière fois que nous avons skié à La Clusaz, c’était il y a longtemps, et beaucoup de choses ont changé. Le remplacement du téléphérique de Beauregard par une télécabine à grande vitesse a vraiment amélioré l’accès au terrain oriental où nous et beaucoup d’autres aimons commencer nos journées de ski. La montée offre une vue d’ensemble spectaculaire du village et de son cadre incomparable, avant de nous déposer à 1635 m d’altitude. Devant nous se trouve un grand espace pour enfants, tandis qu’à gauche et à droite, des pistes bleues ou noires bordées d’arbres redescendent jusqu’en bas, mais nous empruntons la douce piste bleue jusqu’au domaine de la Croix-Fry, situé à proximité. Les paysages, immaculés après une longue nuit de neige continue, sont un véritable tableau, et Croix-Fry se trouve au milieu d’eux comme un minuscule village de ski dans un monde à part.

Vues de Manigod

Les paysages, immaculés après une longue nuit de neige continue, sont un tableau, et Croix-Fry se trouve parmi eux comme un minuscule village de ski dans un monde à part. Il y a un autre espace pour débutants ici, ainsi qu’une sélection de pistes rouges et bleues, mais nous prenons une remontée mécanique jusqu’à la Tête de Cabeau (1650 m), où nous nous arrêtons brièvement pour prendre une vue d’ensemble définitive de la vallée de Manigod avant de tomber dans le secteur de Merdassier. Le changement d’ambiance est accentué par la toile de fond dramatique du Massif de l’Etale qui se profile à 2400m devant nous.

Le Col de Merdassier est un endroit agréable, et nous prenons le téléski de Chevreuil jusqu’à la Tête de Cabeau pour répéter la descente avant de prendre une pause déjeuner tôt et de traverser pour affronter L’Etale. La plupart des pistes de ce côté de la vallée sont classées rouge et desservies par des téléskis, dont le plus raide (Le Grand Chamois) nous emmène jusqu’à un point de vue vertigineux au-dessus d’une étroite vallée adjacente. Sur la descente vivifiante, nous nous détachons pour rejoindre une pente douce et verte jusqu’au téléski des Grands Laquais pour rejoindre la piste bleue des Joux. Une fois en bas, nous prenons le téléphérique moderne de Transval pour rejoindre la Combe des Juments. La poursuite par deux télésièges jusqu’à L’Aiguille (2257 m) nous place bien au-dessus de la populaire Crête du Merle et nous permet d’emprunter la piste rouge de Fernuy pour une longue et exaltante descente jusqu’au pied de la télécabine de La Balme.

Côte 2000

La neige sous le col de Balme (2477 m) tient bien l’après-midi, favorisant la progression E-O qui nous a permis de nous éloigner de notre point de départ. L’effort en vaut la peine, comme nous le découvrons en explorant autant de terrain rouge et bleu au-dessus de nous que le temps le permet avant de devoir penser à notre itinéraire de retour. Nous pourrions être raisonnables et prendre la relaxante piste verte de La Motte pour retourner à l’extrémité supérieure du village, mais nous préférons prendre la télécabine de Fernuy jusqu’à Côte 2000. Il se fait tard et nous sortons de la télécabine dans un vent glacial, bien décidés à laisser courir nos skis sur la succession de pistes rouges et bleues qui nous ramèneront à notre point de départ. C’est un long chemin, bien plus long que nous ne l’avions imaginé, mais il n’y a pas d’autre remontée mécanique, ce qui est rassurant en cette fin de journée.

Stations de ski du lac d’Annecy

Les stations de La Clusaz, du Grand Bornand, de Manigod et de St Jean-de-Sixt sont connues sous le nom de stations de ski du lac d’Annecy.

Les stations sont situées dans le massif des Aravis qui borde le lac d’Annecy et sont réputées pour leur charme, leur authenticité et leur facilité d’accès, notamment depuis l’aéroport international de Genève.

Retour à La Clusaz

Lorsque nous nous retrouvons autour d’un verre de vin-chaud fumant dans un bar confortable au bord des pistes du charmant village de La Clusaz, il ne fait aucun doute que l’on peut couvrir beaucoup de terrain en une journée de ski bien déterminée. Avec l’avantage d’une visite plus longue, nous aurions pu voir encore plus de choses et explorer chaque domaine plus en profondeur. La prochaine fois, peut-être ; pour l’instant, nous nous contentons d’être très impressionnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *