Avis sur la station de Chamrousse
Avis sur la station de Chamrousse

Avis sur la station de Chamrousse

  1. Serial Riders -
  2. Casques de ski et sécurité avalanche par taille -
  3. Avis sur la station de Chamrousse

Situation : Massif de Belledonne, Alpes françaises

Surplombant la ville de Grenoble, hôte des Jeux olympiques d’hiver, Chamrousse est étonnamment accessible.

La ville se trouve à peu près à la même distance de Lyon que Chambéry Savoie Mont Blanc, de sorte que les temps de trajet depuis le Royaume-Uni sont relativement comparables, à l’exception de la montée finale relativement douce jusqu’à la station qui se fait sur des autoroutes rapides.

Les transferts depuis les vols à bas prix vers Grenoble sont également rapides, même s’il faut généralement passer par le centre-ville animé pour changer d’autocar.

Le domaine skiable

  • Beaucoup de pistes intermédiaires damées.
  • Skiez la mythique descente des hommes des Jeux olympiques de 1968.
  • Zone d’apprentissage sécurisée et pistes vertes à progression facile.

Quatre-vingt-dix kilomètres de terrain damé ne semblent peut-être pas grand-chose sur le papier, mais la plupart d’entre eux sont des pistes bleues ou rouges bien reliées entre elles. Parmi les pistes noires, citons la célèbre descente des hommes et le couloir de Casserousse, avec un dénivelé de 850 mètres. A l’autre bout de l’échelle, il y a des zones douces pour les écoles de ski, et quelques pistes vertes intéressantes pour les novices. Quel que soit votre niveau, Chamrousse est un endroit étonnamment agréable, avec des vues sensationnelles sur Grenoble et le plateau du Vercors, ainsi que des pistes plus abritées et bordées d’arbres au-dessus des villages. Juste en dessous se trouvent plus de 40 km de pistes de ski de fond dont la popularité n’est plus à faire.

Skier la descente de Casserousse – l’une des 10 descentes mythiques des Alpes françaises (choisie par le magazine « Les Grands Ducs ») sur laquelle Jean-Claude Killy a remporté sa première médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de 1968.

La station de ski

  • Station de ski spécialisée proche de Grenoble.
  • Station familiale dynamique proposant du ski alpin et du ski de fond.

Chamrousse comprend trois villages ? 1650 (le Recoin), 1700 (Arselle) et 1750 (Roche Béranger). Chamrousse 1400 est un point d’accès peu développé au pied du terrain expert classé noir de Casserousse, tandis que les autres disposent de l’hébergement, des services et de l’accès principal aux remontées mécaniques. Les mieux implantés sont 1650 et 1750, qui disposent jusqu’à présent d’une meilleure offre de services que la zone 1700 de l’Arselle, plus récemment aménagée. Les apparences respectives des villages reflètent leurs origines respectives des années 1950 à nos jours, mais un style contemporain attrayant a façonné le développement plus récent, donnant à Chamrousse une identité unique. Ne vous attendez pas à une ambiance de chalet alpin traditionnel ; malgré toute son histoire, cet endroit optimiste est bien plus tourné vers le présent et l’avenir que vers le passé.

Informations sur la station

Chamrousse est une station Famille Plus

Famille Plus est un label national attribué aux destinations touristiques offrant un accueil et des services adaptés aux familles et aux enfants.

Pourquoi skier à Chamrousse ?

Il y a des terrains variés pour tous les niveaux et tous les intérêts, ce qui en fait un concurrent sérieux pour tous les goûts. Elle est donc particulièrement adaptée aux familles et aux groupes mixtes, sans oublier les skieurs de fond. Les non-skieurs trouveront également de quoi s’occuper : marche, raquettes, conduite sur glace, motoneige, traîneau à chiens et parapente. L’hôtel dispose d’un grand centre de spa et de bien-être, avec piscine, jacuzzis, hammams, saunas et solarium. Des massages et une gamme de soins de relaxation et de beauté sont également proposés.

Snowboarding

Le Chamrousse Sunset Park dispose d’un espace familial dans le Kid Park avec un mini-boardercross et des éléments pour les débutants jusqu’aux experts dans le Snowpark et le Parc Initiatique.

2 parcs à neige

2 Snowboarder Cross

Ski de fond

Vastes circuits en terrain boisé avec 17 km de pistes de raquettes, traîneau à chiens, luge et autres activités.

44 km de pistes de ski de fond et de ski nordique

Handiski…

  • Parking réservé près des remontées mécaniques à Chamrousse 1650 et 1750. Le meilleur est celui situé près de la télécabine de 1650.
  • Bon accès au domaine skiable par la télécabine et 3 télésièges à Chamrousse 1650 Recoin et 3 télésièges à 1750 Roche-Béranger
  • Forfait gratuit pour les skieurs handicapés et réduction de 50 % pour leur accompagnateur (sous conditions).
  • Toilettes adaptées à Chamrousse 1650 et près du télésiège du Bachat-Bouloud
  • Hébergement adapté dans les résidences « l’Ecrin des Neiges » et « les Balcons de Recoin ».
  • Instructeurs spécialisés, sitskis et uniskis disponibles (fournis par ESF)

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • Transferts rapides depuis les vols à bas prix vers Grenoble.
  • Terrain pour tous les niveaux.
  • Il existe de nombreux logements pour tous les budgets et l’ambiance est conviviale.
  • Récemment, le système d’ascenseurs a fait l’objet d’importantes améliorations.
  • Les environs ont une touche méridionale.

Inconvénients

  • Le kilométrage est modeste (et il n’est relié à aucun site), ce qui n’est pas le cas pour les amateurs de distance.
  • Un record d’enneigement variable pour les terrains les plus bas ? mais l’enneigement très efficace de la station de ski.

Nos conseils

  • Séjournez dans un logement plus récent pour plus de confort et de commodité.

Aperçu : Chamrousse

La route qui monte de Grenoble, via Saint-Martin d’Uriage, semble de plus en plus éloignée de l’agitation de la vie urbaine en bas. En fait, la conduite des sections supérieures boisées nous rappelle des approches similaires de domaines skiables dans les régions sauvages de l’ouest du Canada. Nous trouvons cela plutôt encourageant. Nous finissons par croiser de grands groupes de skieurs de fond qui regagnent leurs voitures garées près du bureau des remontées mécaniques du Domaine Nordique (ski de fond), signe que nous sommes presque arrivés. Les choses deviennent un peu confuses lorsque nous rencontrons des panneaux indiquant les différents villages de ski, mais nous arrivons à notre base d’Arselle sans véritable problème. Les immeubles d’appartements de faible hauteur, revêtus de bois et situés au milieu d’une forêt de pins, en font un complexe attrayant, d’autant plus qu’il nous offre une vue imprenable sur les clairières des domaines skiables et les montagnes au-delà depuis le grand balcon de notre appartement, orienté vers le sud. Au réveil, nous découvrons un voile de nuages qui dérive paresseusement sur la vallée en contrebas, apportant un sentiment magique de détachement aux montagnes.

Partir à la découverte des pistes au-dessus de Chamrousse

Le lendemain matin, nous nous réveillons et découvrons un voile de nuages qui dérive paresseusement sur la vallée en contrebas, apportant un sentiment magique de détachement aux montagnes. Alors que le ciel de Gronoble est sans doute couvert, ici nous allons skier sous un soleil radieux. Mieux encore, malgré des températures glaciales, il y a à peine une brise, ce qui est une bonne nouvelle pour les conditions de neige.

Le télésiège de l’Arselle nous emmène tranquillement de la zone de l’école de ski à travers les pins pour rejoindre la piste bleue de Bachat Bouloud qui dessert un télésiège dont il partage le nom. Cette seconde remontée nous amène un peu plus haut, et un peu plus près du cœur du domaine skiable, d’où les skieurs intermédiaires peuvent aller jusqu’à Chamrousse 1650 sans prendre d’ remontée, s’ils planifient leur itinéraire sur le plan des pistes. Pour l’instant, nous nous contentons de faire le tour en découvrant ce qui nous est proposé au-dessus des villages. Une légère descente de la Perchette, une piste bleue et verte très roulante, nous amène à Chamrousse 1750 – un endroit populaire avec un espace débutant, deux télésièges et une paire de téléskis à proximité.

Nous prenons le télésiège rapide de la Bérangère, qui nous amène encore plus haut, mais à peine plus qu’à mi-chemin du sommet de La Croix, à 2250 m d’altitude. Nous quittons le télésiège pour emprunter la piste bleue supérieure de Liaison Roche-Recoin et rejoindre la piste rouge du Schuss des Dames. La visibilité est maintenant réduite car les nuages se sont accumulés dans la vallée, mais la piste est facile à suivre car elle serpente et s’enroule autour des contours escarpés du flanc de la montagne. Nous nous amusons dans le silence brumeux et sommes tentés de continuer jusqu’à une paire de téléskis pour remonter et recommencer. Ou peut-être de skier Fusée, le pendant bleu de la piste.

En fait, nous ne faisons ni l’un ni l’autre, mais nous nous engageons avant la section la plus basse sur une autre piste de liaison utile, la Traversée du Rat, agréablement nommée, qui nous amène sur la piste rouge des Jardins. Cette longue traversée, relativement douce, offre la possibilité de descendre jusqu’à un autre télésiège à grande vitesse (Gaboureaux). Prenez-le et vous pourrez transférer à mi-chemin de la montagne jusqu’aux Amoureux, un autre télésiège à grande vitesse qui monte à La Croix. Vous pouvez aussi faire comme nous et continuer à descendre jusqu’à Chamrousse 1650. Le village s’est développé à l’origine autour du téléphérique de La Croix, qui emmenait les skieurs au sommet de la montagne en une seule fois de 1953 à 2010, date à laquelle il a été remplacé par une télécabine de grande capacité. La station de base est aujourd’hui considérée comme un monument historique et est préservée, contrairement à la station amont qui a disparu lors du réaménagement du site.

Croisière panoramique, à la manière de Chamrousse.

Le ciel s’éclaircit et nous montons à bord de la télécabine pour admirer la vue pendant le trajet en douceur jusqu’à La Croix. Le fait de sortir à nouveau dans des températures d’environ -12°C a un réel effet de choc, mais les vues panoramiques, au-dessus des nuages, sont sensationnelles. A partir d’ici, il y a une longue, longue descente en pente bleue qui, avec un peu de navigation prudente, nous ramènerait à notre base de Chamrousse 1700. Mais il y a d’autres options. Nous n’avons pas fait tout ce chemin simplement pour retourner à l’appartement, nous décidons donc de continuer au-delà de La Croix jusqu’à la piste des Lacs Robert, qui bien que raide est en fait l’une des rouges les plus faciles que nous ayons skiées. A notre droite, nous avons une vue spectaculaire sur les Grandes Rousses et les montagnes de l’Oisans, tandis qu’à notre gauche s’étend l’immense cuvette enneigée des Lacs.

Après une pause photo, nous prenons le virage serré à gauche et attaquons les Lacs Robert, qui tombent en pente raide avant de se détendre légèrement au point de départ du Couloir de Casserousse, une descente épique en pente noire jusqu’à Chamrousse 1400. Les conditions d’enneigement ont fermé pendant notre visite, mais nous skions maintenant sous le télésiège de retour. Alors que nous approchons du bas de la piste, nous sommes surpris de voir devant nous un grand camp militaire à côté d’un groupe de petits lacs enneigés. C’est un endroit morne et inhospitalier et nous sommes sincèrement impressionnés par la résistance des troupes, mais nous sommes heureux de rejoindre le télésiège et de remonter vers la lumière du soleil.

Depuis La Croix, nous skions la partie supérieure de la piste noire de l’Olympique Dames avant de passer à la piste rouge de Simond pour la plus grande partie du reste de la descente vers Chamrousse 1650.

Les pistes olympiques

Chamrousse 1650 abrite les célèbres pistes olympiques des jeux de 1968.

Accès aux pistes depuis le sommet de la station de ski de la Croix de Chamrousse.

La mythique descente des hommes, remportée par Jean-Claude Killy, descend au point le plus bas à Casserousse (1400m) et est desservie par un télésiège 6 places de construction récente.

Brûler ces calories à l’heure du déjeuner ?

Après le froid glacial, notre pause déjeuner détendue et plus tardive que prévu aux Gaboureaux est si agréable qu’il faut faire preuve d’une grande volonté pour partir. Heureusement, il n’y a que quelques pas à faire pour rejoindre la télécabine. Au sommet, la longue croisière vers l’appartement commence à nous sembler une très bonne idée, alors nous nous engageons paresseusement sur la bien nommée piste des Crêtes. Cette piste bleue suit une longue crête surplombant d’autres paysages fantastiques, avant de se raidir un peu pour la descente jusqu’au sommet du télésiège de Bachat Bouloud.

De là, nous découvrons une autre facette de la personnalité de la région, et nous nous promenons avec émerveillement dans un paysage dont la beauté sauvage et escarpée ressemble pour tout au monde à celle du nord de la Provence. Nous avons déjà ressenti cette sensation à Villard de Lans, dans le Vercors, mais ici, elle est totalement inattendue et apporte la touche finale parfaite à une journée de ski déjà excellente. Quelques minutes plus tard, nous passons sous le pont routier qui relie Arselle aux villages voisins, et nous savons que nous sommes presque à la maison. Bien sûr, nous reconnaissons devant nous le domaine novice d’où nous sommes partis ce matin et qui nous ramènera à notre appartement en quelques minutes de marche. Quoi que nous attendions, Chamrousse nous a surpris à bien des égards, notamment en prouvant que le ski familial le plus agréable et le plus abordable n’est pas toujours le plus difficile d’accès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *