Avis sur la station d’Albiez
Avis sur la station d’Albiez

Avis sur la station d’Albiez

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Chalets et hôtels de luxe -
  5. Stations de ski les plus exclusives -
  6. Avis sur la station d’Albiez

Situation : Les Sybelles, Alpes françaises

Proche de la frontière franco-italienne, Albiez est accessible par la vallée de la Maurienne. A proximité se trouvent Valloire, Valmeinier, Les Karellis, ainsi que les six villages de ski reliés par des remontées mécaniques des Sybelles.

Au nord-est se trouve Val Thorens dans les 3 vallées, Albiez reçoit donc de fortes chutes de neige.

Entouré de hauts sommets comme les Aiguilles d’Arves, Albiez (une petite communauté agricole) se trouve sur un plateau, avec une belle sensation d’ouverture.

Le domaine skiable

  • Des paysages époustouflants.
  • Des parcours intermédiaires agréables.
  • Potentiel hors-piste.

Bien qu’il ne soit pas relié à l’immense domaine skiable des Sybelles, le fait de savoir qu’un trajet de 20 minutes en voiture depuis St-Jean d’Arves est tout ce qui sépare les deux peut vous encourager à venir découvrir ce qu’Albiez a à offrir. Si c’est le cas, vous pourriez être surpris.

Le domaine skiable se trouve au coeur d’un paysage fantastique et vous aurez tout le temps de l’apprécier, grâce à une combinaison de télésièges fixes (ainsi que quelques téléskis) et de pistes étonnamment larges. Si vous cherchiez un endroit où perfectionner votre technique de carving, vous venez de le trouver. La majorité des pistes damées sont classées bleues ou rouges, avec quelques pistes noires courtes et escarpées, ainsi que trois zones vertes pour les débutants.

Le potentiel hors-piste comprend un espace Rando accessible depuis le téléski de la Crête de l’Ane et juste en dessous de la Tête d’Albiez-le-Vieux, qui culmine à 2470 m d’altitude. A l’abri des regards, dans la vallée voisine, se trouve le domaine skiable des Karellis, auquel Albiez pourrait un jour être relié si un projet de longue date se concrétise.

La station de ski

  • Authentique communauté de montagne.
  • Petit et sympathique.
  • Idéal pour les jeunes enfants.

C’est la réalité. Le coeur accueillant d’Albiez-le-Vieux vous indique immédiatement que vous êtes arrivé dans un authentique village agricole de montagne, mais un office de tourisme, un magasin de location de skis et des remontées mécaniques à proximité confirment qu’il accueille également des skieurs depuis de nombreuses années – en effet, Albiez a installé sa première remontée mécanique en 1957.

La ligne d’horizon est, comme on peut s’y attendre, agréablement traditionnelle, mais les choses ne sont pas restées figées. Il y a l’un des clubs d’enfants les plus accueillants et les mieux équipés que nous ayons vus. L’hôtel propose également une gamme d’appartements et de services de qualité juste après le col du Mollard (1638 m), qui a fait l’objet d’un reportage lors du Tour de France 2015.

Mollard est le plus haut des deux centres et offre un cadre encore plus spectaculaire. Si vous prévoyez d’utiliser la garderie, vous devrez évidemment emprunter les navettes gratuites pour skieurs qui circulent entre les deux centres.

Informations sur la station

Albiez est une station Famille Plus

Famille Plus est un label national attribué aux destinations touristiques offrant un accueil et des services adaptés aux familles et aux enfants.

Pourquoi skier aux Albiez ?

La combinaison d’un rapport qualité-prix exceptionnel et d’un environnement amical et sans pression fait que l’attrait le plus évident est celui des jeunes familles. Cependant, le domaine skiable local est également parfait pour les skieurs de niveau intermédiaire qui souhaitent simplement se balader sur des pistes larges et bien entretenues tout en profitant de certains des paysages de montagne les plus éblouissants que l’on puisse trouver dans le monde.

Cela dit, il y a aussi un potentiel hors-piste étonnamment bon ici, tandis qu’à seulement 20 minutes de la route se trouvent 310 km de terrain damé dans l’excellent et actuellement sous-estimé domaine skiable des Sybelles.

Enfin, le terrain est accessible à tous ceux qui souhaitent s’essayer au ski de fond.

Snowboarding

Deux zones avec un boarder cross et une Fun Zone

1 Snowparks

1 Snowboarder Cross

Ski de fond

Accès libre à 4 secteurs différents, possibilité de sorties guidées.

Pistes de ski de fond et de ski nordique de 10 km

Handiski…

  • 50% de réduction sur les forfaits de ski, y compris les tarifs de demi-journée, sur présentation d’une carte d’invalidité en cours de validité.

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • Village sympathique et accueillant avec beaucoup de charme traditionnel
  • Le forfait de remontées mécaniques offre un excellent rapport qualité-prix pour le ski
  • Des paysages de montagne vraiment spectaculaires
  • Possibilité de faire du ski aux Sybelles

Inconvénients

  • Vous ne viendrez pas ici si vous êtes un fêtard.
  • Pas pour les skieurs de haut niveau (mais les Sybelles sont à proximité)
  • Les routes d’accès tortueuses doivent faire l’objet d’une attention particulière les jours de transition enneigés

Nos conseils

  • Attention, nos indices de coeur tiennent compte du potentiel hors-piste et de la possibilité d’ajouter du kilométrage en visitant Les Sybelles.
  • Adoptez une attitude « small-is-beautiful », détendez-vous et profitez des paysages exceptionnels.

Vue d’ensemble : Albiez

Au fil des ans, nous avons visité toutes sortes de domaines skiables, petits et grands. Si les grands noms sont indéniablement impressionnants, nous devons dire que nous avons également développé un attachement à de nombreux domaines plus petits et plus traditionnels. Albiez est apparu sur notre radar lorsque nous avons finalement réussi à planifier une visite aux Sybelles, et nous avons décidé de nous baser à La Toussuire, d’où Albiez est clairement visible juste de l’autre côté de la vallée.

En effet, la route entre les deux villages n’est pas très directe en hiver. Il faut descendre jusqu’à Saint Jean de Maurienne, puis remonter de l’autre côté. Environ 45 minutes plus tard, la montée s’atténue enfin, le paysage s’ouvre et nous nous retrouvons sur un plateau à l’extrémité duquel nous roulons vers Albiez-le-Vieux. Les vues panoramiques sur notre droite sont sensationnelles, et nous les contemplons dans un silence émerveillé jusqu’à ce qu’elles soient finalement obscurcies par une crête enneigée juste avant notre arrivée à la station amont.

Albiez : le style authentique d’un village de montagne, pur et simple

Nous sommes à la fin du mois de mars, les conditions sont donc plus printanières qu’hivernales, mais s’il reste peu de neige au coeur du village, la couverture ailleurs semble encore très skiable (ce qui prouve que l’altitude seule n’est pas toujours un indicateur fiable de la fiabilité de l’enneigement). Il n’est pas surprenant que nous n’ayons aucun problème à trouver une place de parking convenable – tout le monde est manifestement là-haut, quelque part sur la montagne, alors qu’il n’y a pratiquement personne dans le coeur du village. Après avoir récupéré nos forfaits à l’office du tourisme, nous marchons jusqu’au télésiège du Grand Loup, tout proche, et nous nous asseyons pour jeter un premier coup d’oeil sur le domaine skiable.

Ce trajet tranquille nous permet de jeter un coup d’oeil sur le téléski du Loup à notre droite, qui dessert une piste bleue aller-retour ainsi qu’une traversée rouge jusqu’à la base du télésiège 4 places de La Blanche, visible à notre gauche. Ce dernier, qui transporte les skieurs jusqu’à 2060 m d’altitude, est un téléski étonnamment puissant pour quelques pistes seulement, mais il a été conçu avec une possibilité intéressante à l’esprit, à savoir l’extension jusqu’à la crête au-dessus de la station amont. Cela permettrait de relier le terrain d’Albiez à celui de son voisin de la vallée voisine, Les Karellis, dont le téléski le plus haut est visible sur l’arête. Pour l’instant, il s’agit d’un projet, mais il pourrait bien se concrétiser un jour.

Aujourd’hui, son proche compagnon, le téléski de la Crête de l’Ane, est fermé, car le terrain qu’il dessert est exposé au sud et donc le premier à perdre son manteau neigeux vers la fin de la saison. C’est dommage, car ce secteur escarpé, situé le plus à l’est, offre une impression séduisante d’isolement sauvage, et abrite une zone désignée comme  » zone de montagne  » exclusivement pour le plaisir des skieurs hors-piste.

Lorsque nous atteignons la fin de notre trajet, nous descendons à ski et nous dirigeons vers la droite sur la Crête Corbeau, une large piste bleue jusqu’à la base du téléski des Aplanes. Pendant la remontée, les vues panoramiques sur notre droite sont sensationnelles, et nous les contemplons en silence jusqu’à ce qu’elles soient finalement obscurcies par une crête enneigée juste avant notre arrivée à la station amont de 2100m. De là, nous prenons le Plan Corbé, qui nous offre une descente tourbillonnante en pente rouge qui nous amène au pied du fauteuil 4 places de La Blanche. En remontant, nous voyons de plus près le secteur Est, officiellement fermé, et apercevons quelques skieurs qui ont manifestement pris la direction opposée à la nôtre et s’amusent à descendre sur les sections qui ont le mieux conservé leur enneigement.

Retour à 2100 m d’altitude, cette fois par un télésiège.

Lorsque nous atteignons le sommet, nous nous retrouvons à l’endroit où le téléski nous avait emmenés, et nous re-skions l’agréable croisière bleue à côté du téléski. Cette fois, nous passons la base du téléski et continuons sur les Prés Perroux, pour une descente à grande vitesse sur ce bleu sûr et très large. C’est la piste parfaite pour ce genre de plaisir, qui se poursuit jusqu’à 1490 m, où elle s’aplanit enfin. De plus, nous l’avons pratiquement pour nous seuls, principalement parce qu’il est maintenant bien plus tard que midi. Après avoir parcouru une distance raisonnable sous nos skis (avec plus de 600 m de dénivelé sur la piste que nous venons de skier), nous sommes plus qu’heureux de faire une pause pour le déjeuner et de nous détendre pendant la promenade qui nous amène à l’accueillant restaurant Lo Sonails dans une rue étroite à l’extrémité inférieure du village.

Albiez-le-Vieux ou Le Mollard ?

Le village original d’Albiez-le-Vieux a tout d’un village de montagne traditionnel. Les fermes ont l’air au moins aussi vieilles que l’église, le bar ne semble jamais fermer et il y a maintenant une excellente garderie et une boutique élégante qui vend des produits locaux.

Pour un hébergement et des services plus modernes au pied des pistes, Le Mollard est un choix solide… et vous n’oublierez pas le paysage à couper le souffle.

En remontant à ski pour rejoindre Albiez Le Mollard

Lorsque nous repartons, il ne nous reste plus qu’à faire un petit tour jusqu’au télésiège 3 places de La Vernette, qui part du pied de notre piste précédente. Une fois à bord, nous jetons un coup d’oeil à notre droite sur la pente raide de la partie supérieure du téléski du Chatel et décidons que c’est une remontée que nous ne prendrons pas cette fois-ci, même après que les muscles de nos jambes se soient enfin réveillés de leur sommeil de l’heure du déjeuner. Le télésiège est le plus long du domaine skiable et nous dépose à 1820 m d’altitude. De là, les skieurs ont le choix entre des pistes bleues ou rouges qui descendent jusqu’à Albiez-le-Vieux, ou bien de prendre notre vieil ami le téléski des Aplanes qui monte à 2100 m d’altitude. D’autres possibilités incluent une modeste incursion en ski de fond à La Plaigne à 1720m, mais nous prenons Chanes, une large piste rouge qui devient rapidement bleue dans sa partie inférieure.

Il nous ramène au Mollard, d’où nous prenons le télésiège des Echaux pour une descente endiablée du rouge Loup, et enfin sur Impène, un autre bleu agréable, dont nous exploitons la largeur pour nous frayer un chemin jusqu’à Albiez-le-Vieux (Chef-Lieu sur le plan des pistes).

Malheureusement, nous venons de terminer notre dernier parcours ici, car nous voulons essayer la route vers Saint Sorlin d’Arves, pour voir si c’est vraiment un trajet de 20 minutes. C’est le cas. Alors, quelques réflexions ? Beaucoup de choses en fait, la première étant que nous sommes vraiment heureux d’être venus à Albiez, qui, selon nous, vaut vraiment la peine d’être skié. S’il est vrai que la carte des pistes est petite, la qualité du ski, parmi tous ces paysages magnifiques, est la preuve que la qualité est parfois plus importante que la quantité. Nous aimons cet endroit et nous y reviendrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *