Tout ce qu’il faut savoir sur le ski de printemps
Tout ce qu’il faut savoir sur le ski de printemps

Tout ce qu’il faut savoir sur le ski de printemps

  1. Serial Riders -
  2. Stations de ski par massif -
  3. Tout ce qu’il faut savoir sur le ski de printemps

C’est une fin d’après-midi de printemps et une journée magnifiquement ensoleillée. Vous avez trouvé les pentes orientées au nord, protégées de la chaleur du soleil, et vous dévalez une piste presque vide, presque parfaite, heureux de savoir que les remontées mécaniques sont encore ouvertes pour une heure avant de vous rendre à l’après-ski.

C’est une bonne idée, n’est-ce pas ? Si janvier et février sont généralement les mois préférés pour aller skier en raison de la garantie d’enneigement et de la fiabilité des conditions, l’arrière-saison, qui s’étend de la mi-mars à la fin avril, peut offrir des conditions qui rivalisent avec les mois de ski les plus populaires, voire les surpassent.

Cela ne veut pas dire que la perfection est garantie (il y aura certainement des compromis sur la qualité de la neige, en particulier à la fin du printemps), mais si vous choisissez le bon endroit, portez le bon équipement et faites attention à l’orientation des pistes (nous y reviendrons), vous pourriez ne plus jamais aller skier avant le mois de mars.

Dans ce guide du ski d’arrière-saison, nous expliquons les conditions de ski de printemps, nous vous donnons nos meilleurs conseils pour skier en mars et avril, et nous vous indiquons les meilleures stations pour le ski de printemps.

Dans notre guide du ski de printemps, nous abordons les sujets suivants :

1. Quelles sont les conditions de ski de printemps ?

2. Conseils pour le ski de printemps

3. Les avantages du ski de printemps par rapport au ski d’hiver

4. Le ski de printemps est-il bon pour les débutants ?

5. Comment s’habiller pour des vacances de printemps au ski

6. Les meilleures stations pour le ski de printemps

Quelles sont les conditions de ski au printemps ?

Le printemps est généralement plus chaud que le pic de l’hiver, avec des températures plus susceptibles de dépasser les 10 degrés en moyenne montagne, plutôt que les moins 10. Cela a deux conséquences. Tout d’abord, cela signifie que vous pouvez porter moins de couches et obtenir un joli bronzage avec des lunettes tout en sirotant une bière fraîche ou une tasse de café dans un transat (on a toujours l’impression qu’il fait plus chaud qu’en réalité dans les montagnes). Deuxièmement, cela signifie que la neige change tout au long de la journée, souvent glacée à l’aube après le gel de la nuit, et de plus en plus visqueuse dans l’après-midi à mesure que la température augmente.

En raison des températures plus chaudes, la période entre le milieu de la matinée et le milieu de la journée est généralement la plus propice aux meilleures conditions de neige. La neige fondue, qui est assez collante par nature, a tendance à être plus problématique sur les pentes inférieures et pendant les journées plus chaudes de fin mars et d’avril, bien qu’il y ait des moyens de contourner la neige fondue, que nous aborderons dans la section suivante.

Conseils pour skier au printemps

Si vous souhaitez skier au printemps, voici quelques points à prendre en compte :

1. Attention à l’orientation de la pente

Comme pour les marins d’autrefois, la position du soleil dans le ciel (et sa relation avec les pistes) est utile pour les skieurs de printemps. Le matin, il est préférable de se diriger vers les pistes orientées à l’est, idéalement 30 minutes après que le soleil ait commencé à les frapper, lorsqu’elles seront bien adoucies. En milieu de matinée, vous pouvez vous attendre à de meilleures conditions sur les pistes orientées au sud, et plus tard dans l’après-midi, lorsque le soleil est haut, vous pouvez éviter la neige fondue en vous dirigeant vers les pistes ombragées orientées au nord.

2. Passer à un niveau élevé pour éviter le cycle de congélation/décongélation

Un autre moyen d’éviter le cycle gel/dégel et la neige fondue, surtout après le déjeuner, est de se rendre sur les pistes situées au-dessus de 2 500 m d’altitude, où l’altitude garantit des conditions plus fraîches.

3. Veillez à ce que vos skis soient fartés

Même si vous faites attention à l’altitude et à l’orientation, vous rencontrerez inévitablement de la neige fondue sur le chemin du retour à la station, qui est plus collante que la neige normale. Le meilleur moyen de lutter contre cette adhérence est de farter vos skis, ce qui facilitera la glisse sur la neige fondue.

4. Évitez de tourner sur des plaques de glace si vous le pouvez

La neige poudreuse (chargée d’eau) est susceptible de se transformer en glace après une nuit froide. Si vous apercevez une partie de la piste qui vous semble étrangement lisse et vitreuse, skiez directement dessus, car tenter un virage parallèle sur une plaque de glace met à l’épreuve même les skieurs les plus expérimentés. Vous pouvez également vous diriger vers le côté de la piste pour effectuer votre virage, où la neige est probablement plus molle.

5. Traverser la piste pour contrôler sa vitesse

Les pistes exposées au soleil peuvent devenir de plus en plus bosselées au cours de la journée, en raison des monticules de neige fondante qui sont soulevés par les virages. Si vous êtes confronté à une piste bosselée, traversez-la en skiant sur les bosses et en tournant sur le côté de la piste où la neige est souvent beaucoup plus lisse.

6. Les skieurs chevronnés doivent choisir des skis avec des bords tranchants.

Les bords tranchants sont idéaux pour le verglas car ils coupent et offrent plus de traction lorsque vous carvez.

7. Mettre de la crème solaire

Si vous voulez que vos vacances ne laissent que de bons souvenirs et pas de méchants coups de soleil, n’oubliez pas de vous enduire de crème solaire 50+ avant de vous lancer sur les pistes. C’est d’autant plus important au printemps, lorsque le nombre d’heures d’ensoleillement est plus élevé, que les rayons UV sont plus forts et que, grâce au temps chaud, vous avez moins de chances d’avoir le visage couvert.

Conditions printanières typiques pour les descentes vers les stations inférieures – plaques de neige fondue mais encore très skiables (voir la photo du haut pour les conditions plus haut !).

Les avantages du ski de printemps par rapport au ski d’hiver

1. Il fait plus chaud – oubliez quelques couches, enlevez votre blouson et profitez d’un trajet en télésiège sans que le froid ne vous morde les joues.

2. Bon enneigement – dans de nombreuses stations, l’enneigement est plus important fin mars/début avril qu’en décembre/début janvier.

3. Pistes plus calmes – profitez de pistes plus calmes, en particulier à partir de la mi-mars ou de la fin mars (évitez les vacances de Pâques).

4. Plus d’heures de ski – dans la majorité des stations, les remontées mécaniques restent ouvertes plus longtemps, certaines ne fermant qu’à 17h30.

Le ski de printemps est-il bon pour les débutants ?

Le printemps est également une période idéale pour les débutants qui souhaitent se rendre sur les pistes. D’une part, le soleil rend la température d’apprentissage plus agréable – il peut faire un peu froid lorsque vous êtes debout à écouter votre moniteur. Le soleil a également tendance à créer une atmosphère plus agréable, en particulier lorsque vous êtes assis sur une chaise longue et que vous savourez un verre bien mérité après la leçon.

En dehors des vacances de Pâques, les pistes sont plus calmes. Si vous choisissez une leçon à 9 heures du matin, vous pourrez sortir et profiter des bonnes conditions avant que les pistes ne s’embourbent. Et l’avantage d’apprendre dans une neige qui n’est pas parfaite, c’est que vous serez bien équipé dès le départ sur les bonnes techniques pour faire face à toutes sortes de conditions.

L’absence de foule aux remontées mécaniques signifie également que l’on passe plus de temps à skier, ce qui permet de s’améliorer plus facilement. Et lorsque vous tombez inévitablement, la neige douce et collante constitue un tapis de chute plus agréable que les pistes dures et glacées.

Que porter/emballer pour des vacances de ski au printemps ?

Vos couches extérieures habituelles peuvent convenir pour le printemps (veste de ski et pantalon), mais s’il fait particulièrement chaud, vous pouvez opter pour quelque chose de plus léger et de plus respirant, surtout si votre équipement habituel est bien isolé. Comme toujours, il est important que votre manteau et votre veste soient imperméables.

Pour les couches de base, choisissez quelque chose de léger et de respirant qui évacue l’humidité de votre peau, comme un t-shirt de sport. Vous éviterez ainsi de transpirer de manière inconfortable. Emportez également des hauts à manches longues à porter comme couche de base en cas de journée froide.

Outre les vêtements, n’oubliez pas d’emporter votre crème solaire 50+, votre bouteille d’eau et vos lunettes de soleil pour vous protéger et vous hydrater pendant les journées plus chaudes et plus longues.

Les meilleures stations pour le ski de printemps

La meilleure décision à prendre pour maximiser vos chances de passer un bon séjour de ski de printemps est de choisir la bonne station.

En fonction de leur altitude, de l’enneigement moyen et des conditions météorologiques, nos meilleures stations de ski pour le printemps de mars sont les suivantes :

  • Zermatt – avec un enneigement compris entre 1 620 et 3 883 m et une moyenne de 63 cm de neige en mars, les pistes de haute altitude de Zermatt et les conditions qui y règnent en font une destination idéale pour le printemps.
  • Cervinia – liée à Zermatt et bénéficiant également d’un bon enneigement au printemps, Cervinia est la première station de ski italienne de fin de saison.
  • Val d’Isère – outre un bon enneigement et des pistes jusqu’à 3 456 m, Val d’Isère bénéficie d’un agréable 3,3 jours de soleil par semaine en moyenne au mois de mars.

En savoir plus :

Lisez notre guide du ski en mars pour connaître les meilleures stations de ski du mois de mars et les raisons pour lesquelles elles sont les meilleures stations à fréquenter.

Montrez-moi les offres de vacances de ski du mois de mars !

Et nos meilleures stations de ski pour le mois d’avril sont les suivantes :

  • Val d’Isère – avec plus de la moitié de ses pistes au-dessus de 2 500 m, la neige est pratiquement garantie à Val d’Isère tout au long du mois d’avril et parfois jusqu’au début du mois de mai.
  • Val Thorens – La station la plus haute d’Europe (2 300 m) est bien sûr idéale en avril – la majorité de ses pistes se trouvant à plus de 2 000 m d’altitude, la neige printanière est une évidence.
  • Obergurgl – la plupart des pistes de cette station autrichienne orientée au nord s’étendent jusqu’à plus de 3 000 m, et même si les chutes de neige sont inférieures à la moyenne, la station revendique un enneigement artificiel de 100 %.

En savoir plus :

Lisez notre guide des meilleures stations de ski du mois d’avril pour découvrir d’autres stations de haut niveau, idéales pour un séjour de ski de printemps en fin de saison.

En savoir plus :

La France offre l’un des meilleurs mois d’avril pour le ski en Europe. Pour vous aider à choisir votre prochaine destination de vacances au ski, nous avons élaboré un guide dédié aux meilleures stations françaises pour le ski en avril.

Montrez-moi les offres de vacances de ski du mois d’avril !

Vous envisagez d’emmener votre famille pour un séjour de ski à Pâques ? Ces stations sont orientées vers les familles et offrent un excellent ski de printemps :

  • La Plagne – une station discrète avec un domaine skiable épiquement vaste et élevé
  • Les Arcs – voisins de La Plagne, reliés par le Vanoise Express. Les Arcs sont plus animés et offrent de hautes pentes orientées vers le nord.
  • Tignes – souvent la station la plus enneigée de toutes les stations de fin de saison, avec en prime un domaine skiable de très haut niveau.

Lire la suite :

Consultez notre guide du ski de Pâques pour découvrir d’autres stations de ski fantastiques et familiales.

Montrez-moi les offres de vacances de ski de Pâques !

Prêt pour vos vacances de ski de printemps ?

Que vous soyez un skieur chevronné ou un débutant qui envisage de faire son premier voyage, un voyage de ski de printemps en vaut vraiment la peine. Tout le monde appréciera les pistes plus vides, les journées plus longues et le temps plus clément. Pourquoi ne pas vous adresser à l’un de nos experts en ski ? Ils vous aideront à trouver et à réserver vos vacances de ski de printemps idéales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *