Raquettes à neige : Un guide pour les débutants
Raquettes à neige : Un guide pour les débutants

Raquettes à neige : Un guide pour les débutants

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Vacances de ski -
  5. Vacances au ski pour les débutants -
  6. Liste de contrôle des bagages pour les vacances de ski -
  7. Raquettes à neige : Un guide pour les débutants

Les raquettes à neige existent depuis que l’homme a cherché un moyen de se déplacer dans la neige profonde. C’est aujourd’hui une activité hivernale très populaire et en plein essor. Nous allons voir ici pourquoi les gens font de la raquette à neige et quelles sont les techniques et les conseils qui vous aideront lors de votre premier essai.

Les raquettes à neige vous permettent de vous déplacer presque sans bruit et de profiter de la paix et de la tranquillité des paysages enneigés.

Dois-je apprendre à faire de la raquette ?

L’apprentissage de la raquette à neige n’est pas très long, mais quelques conseils vous permettront bientôt de vous déplacer en toute confiance et de profiter d’une liberté nouvelle.

Raquettes à neige sur le plat

Votre style de marche devra tenir compte de la largeur de la raquette et éviter de marcher sur l’autre raquette. Il est préférable de commencer par un sentier ou une piste de niveau afin de s’y habituer. Le meilleur moyen de faire demi-tour est de tourner à petits pas jusqu’à ce que vous fassiez face à la nouvelle direction ou de faire un  » kick-turn « .

En descente

La descente est plus facile et plus amusante dans la neige poudreuse. Levez légèrement la pointe du pied pour que la queue de la raquette entre en contact avec la neige en premier. Essayez de marcher avec confiance en transférant bien votre poids d’un pied à l’autre. La raquette peut glisser un peu vers l’avant, mais évitez la tentation de vous pencher en arrière. Vous pouvez utiliser votre bâton pour renforcer votre équilibre, mais évitez de l’utiliser directement devant votre corps. Sur la neige ferme, placez la raquette à plat sur le sol pour que les crampons puissent  » mordre « .

La montée en puissance

À moins qu’il ne s’agisse d’une très courte distance, « zig-zaguez » sur la pente en utilisant le terrain au mieux. Les jambes seront ainsi moins sollicitées et vous gagnerez de l’altitude étonnamment facilement. Si vous rencontrez une pente très raide, vous pouvez utiliser les  » griffes  » /  » pointes avant  » de la raquette.

Traverser

Cela est plus facile dans des conditions de neige molle où vous pouvez encore poser la raquette normalement. Lorsque la neige est ferme, il faut rouler la cheville pour permettre à la raquette d’être à plat sur la pente, ce qui permet aux crampons de mordre.

Pourquoi faire de la raquette ?

Les raquettes à neige, c’est amusant :

Il convient à tous, jeunes ou vieux, en forme ou moins en forme, et peut être apprécié par toute la famille.

Il est facile de faire de la raquette à neige :

Si vous pouvez marcher, vous pouvez faire de la raquette. En quelques minutes, vous vous sentirez à l’aise et maîtriserez la situation.

Les raquettes à neige sont peu coûteuses :

Les raquettes peuvent être achetées entre 100 et 150 euros et il n’est pas nécessaire d’acheter un forfait coûteux !

La pratique de la raquette à neige peut être aussi détendue ou aventureuse que vous le souhaitez :

Promenez-vous en douceur parmi les arbres enneigés ou repoussez vos limites – à vous de choisir. En fait, il s’agit d’un exercice aérobique idéal, à faible impact.

Soyez en contact avec la nature :

Les raquettes à neige vous permettent de vous déplacer presque silencieusement et de profiter de la paix et de la tranquillité des paysages enneigés. C’est un excellent moyen d’observer la faune et la flore. En Savoie, vous pouvez voir des chamois, des bouquetins ou des cerfs que vous ne verrez jamais dans les stations de ski bruyantes.

L’étiquette de la raquette à neige

Si vous faites de la raquette, évitez de marcher sur les « pistes » préparées pour les skieurs de fond, car les « rails » ressemblant à des voies ferrées sont endommagés si vous marchez dessus. Les skieurs peuvent également s’approcher rapidement et vous ne voulez pas être impliqué dans une collision. Dans les stations de ski, essayez d’éviter les pistes, mais si vous devez le faire, traversez rapidement ou marchez sur le bord de la piste.

Prendre des précautions

Naturellement, si vous vous rendez sur un terrain plus montagneux, vous devez être conscient du risque d’avalanche. Vous devez alors emporter l’équipement d’avalanche normal (détecteur de victimes d’avalanche, pelle et sonde) et, surtout, savoir comment l’utiliser. Faites savoir à quelqu’un où vous allez et quand vous comptez revenir.

Informations pratiques

Matériel nécessaire

Les raquettes

Si vous participez à une visite guidée, des raquettes vous seront fournies. Après avoir essayé les raquettes, vous voudrez peut-être investir dans votre propre paire. Les marques les plus populaires sont : TSL, Tubbs, GV et Inook. Pour ceux qui ne connaissent pas les raquettes à neige, l’image d’une paire de raquettes de tennis attachées aux pieds peut venir à l’esprit. En fait, les raquettes modernes sont de haute technologie et fabriquées en plastique ou en aluminium. La taille des raquettes est liée à votre poids et, en général, les raquettes pour femmes sont plus petites que celles pour hommes. La plupart des raquettes sont très simples à ajuster à la taille de vos chaussures, puis un simple système de fixation permet de les attacher à votre chaussure.

Paire de raquettes légères sur la neige, montrant les lignes de damage des pistes.
L’idée de la raquette est de répartir votre poids afin de ne pas vous enfoncer dans la neige, ou du moins de ne pas le faire trop, ce qui vous permet d’accéder à des endroits impossibles à atteindre à pied. La montée des pentes est facilitée par l’utilisation d’un dispositif de levage du talon qui permet de réduire la tension sur les muscles du mollet. L’adhérence est assurée par de petites pointes métalliques (crampons) sous la raquette qui vous empêcheront de glisser sur la neige dure ou les plaques de glace. À l’avant, des « griffes » ou « pointes avant » assurent l’adhérence lorsque vous montez directement des pentes raides.

Bâtons de ski ou de randonnée

Une paire de bâtons de ski ou de trekking avec de grands « paniers à neige » peut contribuer à votre stabilité et donner une impulsion supplémentaire à votre foulée.

Bottes

Il n’est pas nécessaire d’avoir des chaussures spéciales ; une paire de bonnes chaussures de marche / bottes de neige est idéale, avec des guêtres ou un pantalon à revers pour éviter que la neige ne pénètre dans le haut de vos chaussures.

Vêtements

Aucun vêtement particulier n’est nécessaire. Des vêtements chauds, par exemple une veste polaire, un coupe-vent ou une veste imperméable, un bonnet, des gants, comme vous le feriez pour marcher en hiver.

Extras

N’oubliez pas vos lunettes de soleil et de la crème solaire ! Un petit sac à dos est également recommandé pour transporter un haut chaud supplémentaire, une boisson et des en-cas.

Quand partir

Les raquettes à neige peuvent être pratiquées partout où il y a de la neige ! Dans les stations de ski, vous trouverez souvent des sentiers balisés, particulièrement adaptés aux débutants. Sur les chemins et les pistes, il n’est pas nécessaire d’avoir une grande épaisseur de neige, mais en forêt, il est préférable d’en avoir un peu plus pour couvrir les obstacles tels que les racines d’arbres, les pommes de pin et les pierres.

Le terrain peut être plat, vallonné ou même plus montagneux. Le monde est à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *