Avis sur la station de Morzine
Avis sur la station de Morzine

Avis sur la station de Morzine

  1. Serial Riders -
  2. Guides -
  3. Guides Hiver -
  4. Vacances de ski -
  5. Vacances au ski pour les débutants -
  6. Où skier et faire du snowboard -
  7. Avis sur la station de Morzine

Situation : Les Portes du Soleil, Haute-Savoie, Alpes françaises.

Morzine se trouve dans le Massif du Chablais, juste en dessous du Lac Léman, à 15 minutes en voiture de la sortie de l’autoroute A40 à Cluses, avec des liaisons ferroviaires à grande vitesse depuis Paris, et à environ une heure de transfert depuis l’aéroport de Genève.

Ce type d’accessibilité fait de Morzine et des villages de ski voisins les favoris des skieurs britanniques.

Des chutes de neige souvent importantes, combinées à des pentes principalement orientées vers le nord, permettent de compenser l’altitude relativement modeste.

Le domaine skiable

  • Fait partie du vaste domaine skiable des Portes du Soleil.
  • Les pistes de Morzine sont situées des deux côtés de la vallée.
  • Accès à tous les secteurs du SPD, même pour les intermédiaires précoces.

Avec un accès à 650 km de pistes, réparties sur 12 villages en France et en Suisse, le vaste domaine des Portes du Soleil offre un ski quasi illimité pour tous les niveaux. Les pistes locales de Morzine se trouvent des deux côtés de la vallée – d’un côté, le terrain partagé avec Les Gets et couronné par la Pointe d’Angolon (2080 m), de l’autre, Super Morzine et le reste – la plus grande partie, en fait – des Portes du Soleil. Chaque option dispose d’un accès rapide par télécabine.

Comme vous le découvrirez, il est difficile d’exprimer sur un plan des pistes l’étendue réelle du domaine skiable combiné, même si les déplacements deviennent de plus en plus faciles au fur et à mesure de l’amélioration des remontées mécaniques. Skier depuis Morzine permet non seulement d’accéder rapidement aux Gets mais aussi à Avoriaz, au-delà de laquelle se trouvent les délices respectifs des Crosets, Champéry, Champoussin et Morgins dans le secteur suisse. Les intermédiaires n’auront aucun problème à s’y rendre, tandis que les débutants disposent de suffisamment d’installations dédiées plus près de chez eux pour prendre un départ en toute confiance.

La station de ski

  • Morzine est un village savoyard vivant et actif.
  • Facile d’accès et populaire auprès des Britanniques.

Bien qu’elle continue à développer son offre d’hébergement pour les skieurs, Morzine reste un village actif toute l’année et offre un contraste rafraîchissant par rapport aux stations d’altitude construites à cet effet. L’aspect est indubitablement savoyard, bien qu’avec un aspect manifestement angliciste, du moins en hiver. Si vous cherchez un endroit accueillant pour les Britanniques, ne cherchez pas plus loin.

Les chutes de neige fraîches transforment le cœur animé du village en un lien presque sans faille entre les domaines skiables situés de part et d’autre de la vallée. Il n’est pas très long de se rendre d’un domaine à l’autre à pied, mais pour se déplacer dans le fond de la vallée à partir d’hébergements moins centraux, il faut prendre des navettes, donc vérifier les horaires pour éviter les longues attentes en dehors des heures de pointe.

La facilité d’accès par la route et l’ambiance décontractée ont valu à Morzine une fidélité méritée de la part des skieurs basés au Royaume-Uni, qui ont tout le terrain transfrontalier à portée de main, n’attendant que d’être tracé…

Informations sur la station

Morzine-Avoriaz est une station Famille Plus

Famille Plus est un label national attribué aux destinations touristiques offrant un accueil et des services adaptés aux familles et aux enfants.

Pourquoi skier à Morzine-Avoriaz ?

Station Famille Plus Montagne, Morzine propose des activités et des services pour toutes les tranches d’âge, ainsi que pour les skieurs handicapés. Les groupes mixtes trouveront de la variété sur place, et il y a de superbes terrains de croisière pour aider à développer la forme physique avant de s’engager à accumuler de vrais kilomètres autour des Portes du Soleil. Au-dessus du secteur partagé avec Les Gets, par exemple, se trouvent des pistes rouges raides et profondes (mais généralement larges), idéales pour améliorer à la fois la condition physique et les capacités techniques. Il y a aussi des pistes bleues, pour les skieurs moins expérimentés ou ceux qui préfèrent y aller plus doucement, ainsi que beaucoup plus de pistes intermédiaires après Avoriaz et au-delà de la frontière suisse. Pour les voyageurs indépendants, il existe de nombreuses possibilités d’hébergement, l’accent étant mis sur les chalets, bien qu’il y ait également des hôtels très confortables et accueillants.

Snowboarding

Un plaisir freestyle de qualité, ainsi qu’un Videopark et un Videototem.

1 Snowparks

3 Snowboarder Cross

Ski de fond

77 km de pistes de ski de fond et de ski nordique

Handiski…

  • Forfait de ski Les Gets/Morzine à prix réduit pour un skieur handicapé et son accompagnateur (sous conditions).
  • Des hôtels adaptés et des logements indépendants sont disponibles. Contacter le service de réservation pour obtenir de l’aide au +33(0)4 50 79 11 57reservation@morzine-avoriaz.com
  • SYMConcept – une entreprise qui organise vos vacances à la montagne pour vous. Informations sur www.symconcept.com
  • Enseignement spécialisé pour les skieurs handicapés physiques et mentaux et prêt de matériel par l’ESF www.esf-morzine.com

Les avantages, inconvénients & conseils

Avantages

  • Enneigement performant et pistes bien préparées.
  • Immense domaine skiable, combiné à une atmosphère conviviale de village.
  • Système de levage performant avec passages mains libres.
  • Centre de villégiature respectueux de l’environnement.
  • Transferts courts depuis l’aéroport de Genève.
  • Le festival de musique Rock the Pistes marque la fin de la saison avec des concerts gratuits en altitude.

Inconvénients

  • Les Portes du Soleil ne sont pas le domaine skiable le plus élevé.

Nos conseils

  • Vérifier que le logement se trouve à proximité des ascenseurs ou d’un arrêt de bus (ou qu’il offre un service de transfert des clients).
  • Téléchargez l’application gratuite pour téléphone portable des Portes du Soleil – disponible pour iOS ou Android.

Aperçu : Morzine-Avoriaz

Notre arrivée à Morzine coïncide avec la fin d’importantes chutes de neige et de basses températures, une combinaison souhaitable dans la plupart des domaines skiables, et particulièrement ici, puisque le village se trouve à une altitude relativement modeste. Dans le passé, notre timing n’a pas été idéal, mais aujourd’hui nous trouvons Morzine – toute la vallée, en fait – dans un état digne d’une carte postale. Nous ne pouvons pas résister à l’attrait de la télécabine qui offre un accès rapide à SuperMorzine, porte d’entrée vers le vaste terrain autour d’Avoriaz et au-delà, et c’est donc par là que nous commençons. Pour l’instant, le reste du terrain offert de l’autre côté de la vallée peut attendre un autre jour. Aujourd’hui, nous trouvons Morzine – toute la vallée, en fait – dans un état digne d’une carte postale. Nous ne pouvons pas résister à l’attrait de la télécabine qui offre un accès rapide à SuperMorzine, porte d’entrée vers le vaste terrain autour d’Avoriaz et au-delà.

La télécabine de SuperMorzine est cachée dans une rue latérale, en face de l’office du tourisme, et offre des vues en plongée de plus en plus impressionnantes sur le village et la vallée pendant la montée rapide de la montagne. Au sommet se trouve un grand restaurant, mais nous continuons à avancer, et nous transférons au télésiège de Zore avant que les skieurs du matin ne soient trop nombreux. Le télésiège quatre places à grande vitesse nous dépose à 1754 m d’altitude, avec la possibilité de prendre le téléski Baron pour un choix de pistes bleues à la descente. Nous continuons à skier pour emprunter le télésiège de Séraussaix, relativement court, puis le quatre places rapide du Proclou, plus long et plus puissant, qui offre une vue imprenable sur le snowpark de la Chapelle et sur les gratte-ciel d’Avoriaz, perchés sur leur escarpement dramatique. Cela semble beaucoup plus ardu que cela ne l’est, et en quelques minutes seulement, nous sommes à une altitude utile de 1873 m, à partir de laquelle il est enfin temps de faire du vrai ski sur la piste mémorable qui descend vers Les Lindarets, un hameau de montagne vivant et actif, et un point de navigation clé, puisqu’il est doté de pas moins de six remontées mécaniques.

Portes du Soleil

Si vous aimez l’idée d’un « ski-safari », il n’y a pas de meilleur endroit que le terrain combiné des 12 stations des Portes du Soleil de part et d’autre de la frontière franco-suisse.

Les skieurs profitent de cette cuvette de poudreuse naturelle avec des pistes qui serpentent entre des crêtes élevées et des forêts enneigées, toutes reliées par des remontées mécaniques efficaces et discrètes.

Choisissez la station qui vous convient, de l’architecture exceptionnelle d’Avoriaz, ville sans voiture, aux chalets de Châtel, tous plus beaux les uns que les autres, ou soyez au cœur de l’action à Morzine.

De Morzine à la Suisse

Notre prochaine remontée, le télésiège de la Léchère, presque horizontal, nous offre l’une des descentes les plus magiques dont nous nous souvenons, mais aussi l’une des plus lentes. Mais dans un tel paysage, nous ne sommes pas pressés, même si la frontière avec la Suisse se rapproche de plus en plus. Le point de chute aux Brochaux est une cuvette enneigée et un endroit animé, grâce à deux grands restaurants de montagne très fréquentés. Après avoir subi la brise glaciale des remontées mécaniques, la perspective d’un café sur une terrasse ensoleillée tout en regardant le monde skier est irrésistible, alors nous faisons une pause avant de monter sur les Mossettes. La zone d’embarquement de ce télésiège quatre places à grande vitesse comporte encore des panneaux de contrôle aux frontières, qui nous invitent à nous munir de passeports, de devises appropriées, etc. Nous montons à bord et sommes rapidement emmenés au sommet de 2262 m, où nous avons la vue panoramique que nous attendions.

En effet, le paysage est éblouissant dans toutes les directions et il suffit de quelques minutes pour rejoindre les secteurs suisses des Portes du Soleil autour des Crosets, de Champéry, de Champousin et de Morgins. C’est ce que nous prévoyons de faire quelques jours plus tard, après avoir skié non pas depuis Morzine mais depuis Châtel, comme nous le racontons dans notre Resort Review consacré à ce village élégant.

Non pas qu’aujourd’hui nous soyons d’humeur à faire demi-tour et à redescendre directement. Nous suivons donc une crête plutôt plate jusqu’à ce que nous tournions à gauche pour prendre la descente un peu plus raide juste au-dessus des Crosets, où le télésiège six places à grande vitesse du Grand Conche brille de façon un peu incongrue au milieu des chalets classiques de style coucou. La descente est classée bleue, mais nous verrons plus tard sur le plan des pistes une alternative rouge plus directe qui nous aurait amenés au même endroit. Conscients que nous serons bientôt de retour, nous remontons en téléphérique jusqu’à la crête de 2130 m et commençons à revenir à Morzine, par un itinéraire différent et en profitant des nouvelles vues qu’offre le fait de se diriger dans la direction opposée. C’est un retour agréable, rendu encore plus agréable par les conditions de neige que nous n’osions pas espérer trouver.

Pendant ce temps, plus près de Morzine

Le deuxième jour, le beau temps est au rendez-vous, mais il ne devrait pas durer, et nous nous intéressons donc à ce qui se trouve de l’autre côté de la vallée. En 2013, la télécabine à grande vitesse du Pleney a pris le relais de son prédécesseur dépassé et du téléphérique historique qui avait ouvert le secteur en 1936. Le résultat est un accès considérablement amélioré au terrain de Morzine, qui est relié à celui des Gets. En montant, on peut avoir un aperçu intéressant de certaines des installations proposées à proximité du village, notamment la piste de slalom du Stade et, plus loin sur notre gauche, une zone de débutants douce et accessible, desservie par deux téléskis.

Au sommet, nous descendons jusqu’au télésiège du Belvédère pour une remontée détendue jusqu’à 1548 m, en passant par l’espace enfants du Pingouins Parc, tout en admirant l’impressionnant paysage environnant. La sensation est très différente de celle de SuperMorzine, grâce à la présence d’une frontière naturelle substantielle, la Pointe d’Angolon (2090 m). De là, il est possible de rejoindre le Charniaz Express et de tomber dans le secteur des Gets, que nous avons déjà eu le plaisir de connaître. Nous poursuivons donc notre route, passant par des zones forestières attrayantes sur la piste bleue des Granges, avant de prendre un peu plus d’altitude sur le télésiège des Têtes, qui nous dépose à environ 1650 m d’altitude.

La courte mais douce piste des Blanchots, classée rouge, nous conduit à la prochaine remontée, le Chamossière Express six places. Au sommet, nous nous trouvons aux alentours de 2000 m, avec le Mont-Blanc (4810 m) qui se profile sur la crête à notre droite, tandis que plus près de nous, à notre gauche, se trouve la Pointe d’Aiglon (2090 m), dont les pentes sont officiellement désignées comme une zone de free-ride. Nous partons à droite sur Arbis pour une descente en catégorie rouge après le Col de Joux Plane et sur Choucas, une piste bleue qui plonge entre d’autres forêts pour nous amener au point de départ de plusieurs remontées mécaniques. Cette fois, nous montons à bord du Troncs Express six places, qui dessert les pentes du secteur de la Pointe de Nyon (2019m). C’est un trajet rapide et donc bref, qui nous dépose à 1598m pour un choix de deux départs sur la piste bleue des Raverettes pour une connexion avec notre dernier trajet d’altitude, le télésiège de la Pointe. C’est un long trajet jusqu’à 1950 m, avec un snowpark et une station intermédiaire desservant une longue piste de slalom.

Au sommet, un autre point de vue panoramique nous détourne quelques instants avant que notre attention ne se porte sur la piste rouge de l’Aigle Rouge – une descente mémorable à travers une série de virages, parfois serrés, avant de se détendre à nouveau pour la liaison avec notre vieille amie la piste bleue des Raverettes. A partir de là, tout n’est que descente, ou presque ; après une descente de Chamois en catégorie rouge, nous émergeons des arbres et nous nous trouvons confrontés de manière inattendue à une passerelle (une passerelle couverte de neige) qui traverse une gorge profonde. Une fois la passerelle franchie, nous rejoignons les autres skieurs, de plus en plus nombreux, qui se dirigent vers le village de Morzine par le Retour des Nantes. Quelques minutes plus tard, nous sommes de nouveau sur le front de neige et nous sortons de nos fixations avec la satisfaction d’avoir non seulement parcouru beaucoup de kilomètres, mais aussi d’avoir accumulé un dénivelé très respectable. En définitive, si les attractions de la vallée sont bien réelles, il y a encore beaucoup de choses à apprécier plus près de chez nous, ici… et Les Gets nous attendent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *